Les Justicars, 59°ème régiment de Krieg, enquête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Justicars, 59°ème régiment de Krieg, enquête

Message  Garett Shadowsword le Mar 2 Avr - 12:04

"Inquisiteur-colonel, fit une voix en dehors de la tente. L'inquisiteur Trakis demande à vous voir.
-Qu'il entre, répondit Garett d'un air distrait, toujours penché sur l'holocarte."
Garett jeta un bref regard au nouveau venu avant de poursuivre.
"Bon, la cinquième compagnie devra sécuriser le manufactorum, la huitième divisera ses chars entre la cinquième et la deuxième. Cette dernière doit prendre la cathédrale, de préférence encore en bonne état, et y implanter une base de tir défensive vers la grand place pour que les troisième et quatrième compagnie puissent progresser à couvert, la septième sautera sur le corps de garde dès que la place nous sera acquise et nous aurons pris ces mécréants en tenaille, les autres compagnies doivent tenir leurs positions en attendant... Des questions?
Les onze autres hommes autour de l'holocarte se regardèrent les uns les autres, aucun ne semblait avoir de remarque. Ils étaient tous jeunes, Garett les avait personnellement choisit mais ils n'avaient encore que peu d'expérience dans les combats, seul le capitaine-acolyte de la première compagnie affichait une fier moustache entretenu, contrastant avec les autres capitaine-acolytes. Le CA de la première, comme le disent les hommes, claqua des talons, attirant l'attention.
-Pensez messieurs, qu'un homme n'a jamais gagné une guerre en mourant pour son pays, la voix rude et caverneuse du CA de la première fit hocher quelques têtes et arracha un sourir en coin à l'Inquisiteur-Colonel. Ne sacrifiez pas inutilement vos hommes, arrangez vous toujours pour que ce soit les hérétiques et les xénos qui meurent pour leurs convictions plutôt que vos hommes, ils vous en seront reconnaissant et pourraient même un jour se mettre entre vous et un tir perdu s'ils vous apprécient assez.
-Comme l'a dit avec beaucoup d'assurance Frank, enchaina Garett pour reprendre l'attention général. Considérez vos hommes, donnez leur matière à vous respectez et ils pourront tout aussi bien tuer que mourir pour vous. Rompez."

Les capitaines-acolytes saluèrent et sortir de la tente. L'inquisiteur Trakis était resté sur le coté tout ce temps pour ne pas déranger le briefing. Garett l'ignora un peu, se servant un petit verre d'amasec tandis que l'autre inquisiteur admirait l'holocarte.
"Je ne vous attendais pas si tôt, fit Garett entre deux gorgées.
-J'aime être ponctuel et je suis souvent en avance d'ailleurs, répondit Trakis. Vous m'expliquez la situation, confrère...
Garett toisa Trakis, il finit son verre puis s'en reservit un avant de s'approcher de l'holocarte et de l'agrandir un peu, faisant disparaitre les rues et faisant apparaitre une autre bourgade.
-Les hérétiques ont leur base dans le bourg d'Antiok, ils sont entrain de lancer une contre offensive sur le bourg que nous essayons d'investir avant eux. La cathédrale locale est autant un symbole de puissance de pour l'Empereur et donc un obstacle à leur hérésie qu'une position stratégique importante. Le manufactorum local est sous notre contrôle et il en sort régulièrement des cellules d'énergie laser, ce qui nous garantit un approvisionnement en munition considérable, nous ne devons donc pas perdre cet avantage et c'est pourquoi j'ai affecté la cinquième compagnie car elle possède des hommes qui sont presque nés dans les tranchées et sont donc plus que apte à défendre une position.
-Très intéressante stratégie.
-Mais vous n'êtes pas là pour érpouver mon génie tactique ou encore ma conception des engagements, Trakis.
-Effectivement, certains haut membres de l'Inquisition s'inquiète de votre entreprise et m'on donc mandater pour faire une petite inspection surprise de vos force pour voir le moral de vos troupes et comment ils ont réagit depuis leur engagement au cycle dernier.
-Contre les sanguinaires....
-Tout à fait."

Garett avala cul sec son amasec avant de prendre son casque, une tête de mort stylisée, et d'appeler son aigle bicéphale qui se posa sur son épaule droite.
"Allons dehors, fit Garett en sortant."
Trakis suivit, le camp de base arrière du 59°ème de Krieg était retranché dans les restes d'un immense manufactorum. Trakis demanda où est ce qu'ils allaient, Garett lui apprit qu'ils allaient vers la ligne de garde arrière.
Après quelques longues foulées, l'inquisiteur-colonel et son invité se retrouvèrent tout les deux derrière une épaisse ligne de défense, les hommes présent les saluèrent avant de reprendre leur garde vigilante.

"Tous ces hommes faisaient partit de la première vague qui a affronté les démons, fit Garett. Soldat Martel, venez nous rejoindre mon garçon.
Une vigile fut relevé et se présenta aux inquisiteurs.
-Au rapport, Inquisiteur-colonel.
-Racontez nous votre dernier engagement, fit Trakis intrigué.
-Nous êtions sur la coque de l'Executor, le plus vieux Leman Russ de la compagnie, la vénérable bête nous menait vers la ligne de front quand des hérétiques nous ont prit en embuscade. Nous sommes descendu et nous nous sommes mit à couvert pendant que l'Executor faisait regretter les actions des hérétiques, nos rafales de lasers vinrent bientôt se joindra au fracas du combat. Soudain, plusieurs d'entre eux se jetèrent sur nous, sans prévenir, ignorant purement notre rideau de tir. Chaque fois qu'on tirait, un morceau de chair se détachait, chaque fois il révelait un autre morceau d'une chair rouge vif. J'ai compris alors que c'était des démons quand je vis plusieurs de leurs semblables apparaitre non loin de nous.

Suite bientôt Very Happy

Garett Shadowsword

Messages : 59
Date d'inscription : 04/02/2013
Age : 23
Localisation : Segmentum Obscurus

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Justicars, 59°ème régiment de Krieg, enquête

Message  ma cabane au valhalla le Mar 2 Avr - 21:26

encore encore !! "clap clap, clap" ^^ je ne fais pas beaucoup de coms sur tes œuvres mais je t'encourage à continuer cheers , ça un vrai plaisir à lire.

ma cabane au valhalla
T'as vu ton socle ?!

Messages : 960
Date d'inscription : 15/03/2010
Age : 41
Localisation : Secteur Veil Sud, près des glaces eternelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Justicars, 59°ème régiment de Krieg, enquête

Message  Garett Shadowsword le Mer 3 Avr - 3:18

"Décriez nous ce que vous avez fait, soldat, fit Garett en lançant un petit regard au delà du mur d'adamantium.
-Nous nous sommes battu. Nous lâchions rafales sur rafales, on avait beau vider nos cellules, ils avançaient encore, même si nombre d'entre s'évanouissaient purement dans l'air. Mon officier nous rallia à lui et nous nous élançâmes à la rencontre des démons.
-Vous avez chargez ces démons?! fit Trakis.
Garett sourit, bien que l'acte en lui même était compréhensible, le fait que le soldat soit encore vivant pour en parler était une toute autre chose.
-Continuez Martel, pressa Trakis dont les questions semblaient s'ajouter dans sa tête.
-Nous avons lâché nos armes et avons sortit les lames sanctifiés que nous avions sur nos flancs. Le corps à corps fut terrible, nos combattants n'avaient que peu de chance d'en ressortir vivant, pourtant notre foi en l'Empereur nous préserva et nous parvinrent à les défaire. Notre bon Inquisiteur-colonel nous offrit un vrai repas pour cet exploit, ainsi qu'une bonne semaine en zone de quarantaine. Il prit beaucoup de temps pour sonder nos cœurs et je ne pense pas qu'il trouva la moindre trace d'hérésie. Permission de parler franchement, Inquisiteur-colonel?
Garett se retourna d'un bloc, comme surprit par la demande du soldat, il s'adossa contre la muraille et enjoint de la main le soldat à parler.
-Pour tout vous avouer Monsieur, j'ai prier sans cesse depuis, en espérant que vous ne trouviez pas de trace d'hérésie en moi.
Garett se releva et se pencha sur le garde qui le regarda fixement.
-Parce que vous aviez peur de mourir, soldat Martel? demanda Garett d'une voix douce mais ferme.
-Non, Monsieur, j'avais peur de vous avoir déçu si ça avait été le cas."
Garett se releva, son casque le cachait mais il avait un large sourire. L'inqusiteur-colonel renvoya la vigile à son poste et emmena Trakis dans le bunker non loin.

"Fixe! hurla un caporal quand les deux inquisiteurs entrèrent dans la salle de commandement.
-Repos, fit Garett en rendant le salut. Reprenez vos tâches, soldats.
-Pourquoi sommes nous ici? demanda Trakis intrigué. Ce n'est qu'une banale caserne si je ne m'abuse.
-Non, répondit Garett en retirant son casque. C'est bien une caserne, même un dortoir en l’occurrence mais nous sommes là pour les hommes. Demandez leur un peu d'où ils viennent.
Trakis hocha la tête et demanda au caporal qui avait crier de rassembler son escouade pour une petite inspection. Le sous officier, son sergent et le reste de l'escouade était au garde à vous.
"Vous, sergent, d'où venez vous?
-De Cadia, Monseigneur. J'étais dans le 8°ème.
-Les fils du castellan, dit à haute voix Trakis. Je n'étais pas au courant qu'ils avaient fusionnés avec le 59°ème de Krieg.
-Les Fils du Castellan se portent à merveille, c'est juste moi qui fait désormais partit du 59°ème de Krieg. Tout comme mes hommes, je viens d'un autre régiment que celui ci.
-Les autres hommes viennent tous d'un régiment différent? s'exclama Trakis visiblement perturbé.
-Pas exactement, compléta Garett. Ils sont les meilleurs de leurs régiments, que ce soient par leurs capacités à survivre, leurs compétences de chef ou leur adresse au tir, ils étaient tous les meilleurs de leurs régiments et ils ont tous été volontaires pour rejoindre ce régiment, mais le tout est top secret.
-Je comprends, fit Trakis.

Troisième partie bientôt.

Garett Shadowsword

Messages : 59
Date d'inscription : 04/02/2013
Age : 23
Localisation : Segmentum Obscurus

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Justicars, 59°ème régiment de Krieg, enquête

Message  Garett Shadowsword le Dim 7 Avr - 22:27

Trakis questionna plusieurs membres de différentes escouade avant de revenir vers Garett.

"Et vous n'avez pas peur de ne pas réussir à les faire travailler en groupe ou qu'ils ne se rebellent? Votre régiment est sans aucune autorité du commissariat.
Garett sortit une petite gourde et y bu, tout en emmenant Trakis vers un champ de tir au sous sol du bunker. Là plusieurs gardes s'y exerçaient au tir.
-Je maintiens l'ordre en leur prouvant qu'ils peuvent me faire confiance, répondit Garett. Je n'ai jamais envoyé d'homme à une mort certaine, je fais autant attention à eux que le fera leur père, mais je leur rappel aussi qui est le pus fort. Soldat, votre arme."
Le garde qui allait tiré à genou se releva et regarda l'inquisiteur-colonel, ce dernier fit un simple hochement de tête. Le garde lança son arme en l'air, Garett la récupéra du plat de la main, la refit sauter, la rattrapa et tira, le tout à une main. Le tir laser alla percuter la cible en plein centre, quelques acclamations fusèrent vers l'inquisiteur-colonel tandis qu'il rendait son arme au soldat.

"Impressionnant, fit Trakis. Quoi que complètement inutile sur le champ de bataille.
-Je sais, mais les hommes adorent ce genre de démonstration. Comme vous l'avez peut être comprit, ce régiment s'articule autour du mérite, seul les gradés sont choisit par ma propre personne, sinon les sous officiers sont tous sortit du rang. Quand une escouade est créée, elle n'est pas envoyé sur le champ de bataille avant qu'un chef naturel ne s'en soit démarqué, il doit être accepté de son escouade et des autres, pour le moment ça nous a réussit. Tous nos chefs d'escouades ont la confiances de leur hommes, ce qui assure un très bon potentiel offensif et des besoins disciplinaires très réduits.
-Pas bête, mais ça risque de ne pas être suffisant face à l'hérésie...
-Après chaque engagement, les escouades passent devant moi et mes acolytes pour leur rapport, ce sont mes élèves et je les ais formés pour qu'ils détectent toute trace de souillure. Si c'est la cas, et cela arrive bien trop souvent à mon gout, les personnes concernés sont envoyés dans un alias de la légion pénale: la compagnie des pénitents. Elle regroupe tous les soldats présentant un danger pour leurs camardes, ils y sont bercées par les prêches des prêtres et sont soumit à plusieurs drogues qui réduisent leurs pensées à de simples instincts de guerriers. Ils sont à la fois respectés et crains par les autres, car ils sont un de leur futur possible et leur vie est dédiés à un ultime acte de sacrifice pour le régiments, ce sont nos martyres."
Garett expliqua les avantages qu'avait cette unité d'être des fanatiques drogués, ils sont dociles et meurtriers quand l'ordre est donnés, ils perdent une partie de leur humanité au profit du régiment et des autres soldats présents, c'est pourquoi après chaque bataille, une grande messe est célébrée pour avertir les morts qu'ils ne quittent pas le champ de bataille en vint.

Les deux inquisiteurs revinrent dans la tente de commandement.
"Votre régiment est très bien entrainé, il n'y a pas de doute, fit Trakis.
-Nous avons affronté plus d'armées que n'importe quel régiment de la garde. Nous avons pourchassé des space marines pervertis, les serviteurs du chaos, aussi bien sur humains que démoniaques, des émissaires de l'Empire tau, des eldars ainsi que leurs cousins noirs, des tyranides, des orks et même les nécrons. Ma force de frappe a ainsi permit de nombreuses victoires. La défense de Kerina Prime, n'a tenu que parce que ma douzième compagnie a lancé un assaut aéroportés massif sur le QG ork alors que le boss était prit en embuscade par mes autres compagnies. La flotte ruche de Ferrosa n'a pas été éliminé par un tir chanceux d'un lieutenant de second zone qui aurait abattu par pur chance le prince tyranide Alpha, c'est le travail de sape de mes artilleurs de la deuxième compagnie qui ont abattu un à un les créatures synaptiques alors que les autres régiments faisaient le jeu de l'ennemi et tiraient dans le tas.
-Cela doit être frustrant.
-Assez, mais le caractère secret qu'a notre régiment comparé aux autres nous oblige à la discrétion."
Garett prit une petit gourde dans une de ses besaces, remplit son verre et en fit de même avec un autre qu'il tendit à Trakis qui en prit une petite gorgée. Garett allait en faire de même mais se ravisa et remplit de nouveau sa gourde avec le liquide. Trakis regarda avec étonné l'inquisiteur-colonel procéder. Puis il sentit une violente douleur.
"Que m'avez vous fait? hurla Trakis tandis que la douleur s'amplifiait à chaque battement de coeur.
-Le haut conseil inquisitorial n'a jamais envoyé d'inquisiteur pour tester mon régiment, si il l'avait fait il serait d'abord passé par Coteaz.
Garett s'approcha de Trakis qui tomba sur le dos, comme harponné par la douleur.
-Je sais que votre maitre est Oretius, ce vieux croulant puritain en veut à moi et à mes hommes depuis trop longtemps. Mais grâce à vous j'ai compris qu'il essayait de me discréditer aux yeux des autres avant de tenter de me faire assassiner. Merci de votre coopération, acolyte.
Le faux inquisiteur mourut en regardant fixement son bourreau, Garett posa une autre gourde et se servit un petit peu d'amasec avant de faire appeler l'acolyte-capitaine de la première compagnie.
"Seigneur? fit Frank en rentrant.
-Débarrasse moi de ça, répondit Garett d'un ton las. Qu'il soit brûlé avec les morts du jour.
-Il sera fait comme vous dites."

L'inquisiteur-colonel sortit deux heures plus tard de sa tente, la nuit venait de tomber et le ciel était encore clair sur ce monde non pollué. Garett fit une petite marche en pensant aux prochains ennemis du champs de batailles et à ceux à venir dans son entourage.

fin Razz

Garett Shadowsword

Messages : 59
Date d'inscription : 04/02/2013
Age : 23
Localisation : Segmentum Obscurus

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Justicars, 59°ème régiment de Krieg, enquête

Message  Le Dindon le Lun 8 Avr - 18:47

Héhé. Intéressant !
C'est vraiment un régiment spécial... Et maintenant on a une idée de son arch-némésis... ^^

j'aime bien lire les histoires de l'inquisiteur Garett.

_________________
Le Dindon nait de l'oisiveté.

When a dark eldar goes to sleep, he checks his closet for Asdrubal Vect. When Asdrubal Vect goes to sleep, he checks his closet for Le Dindon.

The Internet! The only place you can discuss the bra sizes of evil space pirate elves and not be considered overly wierd !

the nerf bat comes for us all in the end.

Le Dindon
rend grâce au dieu machine

Messages : 2788
Date d'inscription : 28/11/2008
Age : 34
Localisation : Bruxelles

http://veilfigurines.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Justicars, 59°ème régiment de Krieg, enquête

Message  Garett Shadowsword le Jeu 11 Avr - 12:20

Garett s'affala sur son trône de commandement, son régiment avait dû partir précipitement du monde précédent, même si les orks n'avaient pas été exterminés, il avait un autre objectif maintenant.

L'inquisiteur-colonel avait été contacté par une de ses connaissance de l'Ordo Xeno, elle avait un moyen de porter un rude coup au jeune empire Tau, mais elle avait besoin de lui et de ses hommes pour que son plan marche. Garett n'était pas très emballé à l'idée de mettre en danger ses hommes mais surtout qu'ils allaient oeuvrer dans l'ombre et qu'ils allaient devoir massacrer quelques loyaux défenseurs de l'Imperium pour que le plan de sa connaissance puisse marcher. Oretius ne manquera pas de le déclarer Excommunicate Traitoris, pourtant le haut conseil inquisitorial avait été mit au courant et avait approuvé le plan, même s' il risquait d'être couteux pour l'Imperium.

Garett prit le petit verre finement ouvragé que lui avait offert Coteaz lui même en prit une lampée d'amasec, il fixa l'espace derrière l'immense vitre devant lui, si grand, si puissant, sous total domination Impériale... et pourtant si fragile. L'inquisiteur-colonel prit le pix enregistreur qui était à terre à coté du trône. Garett l'alluma et entra ses identifiants de colonel, puis ceux que lui avait donné sa connaissance et enfin ses propres indentifiants d'inquisiteur impérial. Le plan qu'il avait élaboré avec l'Ordo Xeno y était décrit dans les moindre détails: Objectif numéro 1: prendre contact avec les tau en se faisant passer pour un régiment renégat, objectif 2: gagner la confiance des xénos et identifier un commandeur en fin de vie et s'arranger pour rejoindre son groupe de combat, objectif numéro 3: laisser notre "Amie" s'occuper du cas du commandeur et la laisser prende sa place, objectif numéro 4: laisser l' "Amie" s'occuper du cas du conseil des anciens sur Tau.

Ces quatre points très simplicistes étaient le fruit d'une très longue enquête dans les sept tau. L'objectif était ce que l'Inqusition appelait le conseil des anciens, sur Tau. Un très vieux commandeur qui avait fait de longues compagnes pour leur idéal malsain avait le droit à une retraite et une place dans le conseil des anciens, le cerveau de l'empire Tau. Le plan était donc d'envoyer une sorte de neurocide à cette empire qui selon toute vraisemblance allait encore lancer une phase d'expansion. Cet acte, même s'il n'aurait un effet que temporaire, déstabiliserait l'empire des sang-de-cobalt, permettrant à l'Imperium de rependre l'offensive et peut être même d'annihiler cette menace. C'était une oeuvre insensé et pourtant terriblement géniale, l'objectif à court terme était de pouvoir reprendre les encalves Farsight, ce général renégat tau avait beau dire ou faire, il recevait toujours le soutien de l'Empire tau et arrivait à repousser toute les tentatives de reconquête impériales, pour le moment.

Garett reprit une lampée avant de poser le pix.
"Sortez donc de l'ombre, Amie... Me parlez ne fera pas capoter notre affaire.
Une ombre se désolidarisa du mur, des formes féminines et sensuelles apparurent lentement tandis que l'ombre s'approchait du verre de la vitre. Une longue queue de cheval platine apparut quand enfin elle fut à coté de Garett.
-Vous venez de quel temple, ma chère.
-Callidus.
-Un temple fort craint, je comprends mieux pourquoi elle vous a envoyé à moi. Mais que je suis mal poli, servez vous donc quelque chose.
-Jamais pendant le service, répondit l'assassin d'une voix glaciale.
-Et votre service ne prend fin qu'à votre mort... ne faites donc pas la rabat joie et prenez quelque chose.
Garett jeta un discret coup d'oeil à cette tueuse au sang froid qui étant entrain de se servir un verre d'eau. Une autre beauté... fatale. Sa combinaison moulante-polymorphe lui allait comme un gant et mettant en valeur ses formes, pourtant les angles froids et tranchants de la combinaison rappelait que son porteur était tel une rose.
-Je suppose que vous savez qui je suis.
-Correct.
-Et que je ne saurais jamais qui vous êtes.
-Correct.
-Pourrais je au moins avoir le droit de parler à autre chose qu'à votre indiférence? demanda Garett en s'affalant un peu dans son trône.
-Peu probable.
-C'est un dialogue de sourd ma parole, fit Garett un peu désespéré.
-Faux, je vous entends très bien.
Garett marqua une pause, se releva dans son trône et s'appuya sur les accoudoires pour regarder l'assassin qui lui rendit surement son regard derrière sa cagoule du Sans-Visage.
-C'était réthorique...
-Cela m'importe peu.
Garett se relacha et retomba lourdement dans son trône.
-Vous, les assassins, êtes tellement froid. Vous sentez prête pour ce que vous allez accomplir? si vous échouez, votre mort ne sera qu'une question de temps et elle entrainera de valeureux soldats loyaux de l'Imperium dans la foulée, si vous réussisez, vous mourez surement dans la minute, mais en ayant servit les intérêts de l'Imperium.
-Mieux vaut mourir en Son nom...
-Que vivre pour soit même, conlua Garett. Prenez vos aises jusqu'à ce que nous arrivions, mourir en Son nom ne signifit pas qu'on doit prendre un peu de bon temps avant sa propre mort."

L'assassin se retira sans mort dire, laissant l'inquisiteur-colonel se perdre dans ses pensées. Se rappeler sa vie sur un petit monde impériale, sa petite maison dans la campagne, la belle Lucia du village, ses parents, sa vie, puis le chaos, l'arrivée des vaisseaux en orbite basse, l'invasion démoniaque sur son monde, sa petite maison qui commença à bouger toute seule, la campagne en flamme, Lucia laissé pour morte par ses ravisseurs après qu'ils l'eurent violé un nombre incalculable de foi, ses parents offert en sacrifice à Slaanesh mais enfin, les rayons aveuglants et surtout Coteaz!
Garett alla à sa porte, ordonna à l'esprit de la machine de ne laisser personne entrer, retourna sur son trône, se recroquevilla et pleura comme un enfant.

Garett Shadowsword

Messages : 59
Date d'inscription : 04/02/2013
Age : 23
Localisation : Segmentum Obscurus

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Justicars, 59°ème régiment de Krieg, enquête

Message  Garett Shadowsword le Dim 14 Avr - 14:14

Être entouré de toute ces exo-armures rendait Garett extrêmement mal alaise. Certes il avait réussit à se faire passer pour un colonel renégat désireux de servir le bien suprême et par chance on ne l'avait pas envoyé contre des forces loyalistes de l'Imperium, ses hommes n'avaient eu que des petites missions de maintient de l'ordre dans des sept récents. Garett avait ordonné à ses hommes de réprimer les plus brutaux et d'encourager les plus discrets, des opérations de sape internes permettraient surement à l'Imperium, un jour, de reprendre ces planètes pour Sa plus grande gloire.

Mais aujourd'hui était un jour quelque peu différent, ses hommes avaient été déployés sur un petit front dans une planète qui devait faire face à une vrille d'une des flotte-ruches tyranides, les tau avaient laissé le soin au colonel de placer ses hommes sur la ligne de front. Bien qu'une invasion tyranide sur ces mondes auraient surement été anéantit au bout d'un moment mais du coup la flotte ruche aurait surement des créatures plus que résistante pour marcher sur l'Imperium et même les forces combinées de la Garde et des chapitres space marines n'en viendrait pas forcément à bout. Mieux valait donc écraser les tau par le marteau impériale, mais plus tard.

Garett avait prévu de retourner dans l'espace impériale pendant cet engagement, ils avait laissé le soin à ses troupes de choc de se préparer à frapper le centre de coordination des tau pour les empêcher de savoir précisément ce que lui et ses hommes allaient faire. à quelques pas du champ de bataille, des chimères attendaient les escouades d'hommes pour les rembarquer dans les transports tétraques, les seul à pouvoir résister à un feu soutenu des tau et retourner dans l'espace où le Hell Hammer attendaient patiemment, prêt à faire feu et partir de cette enfer des sang de cobalt par un saut Warp, une fois cela fait, ils ne pourront plus rien faire.

Les tau du secteur qu'avait choisit Garett étaient tous de sept différents, grâce aux quelques mois passé dans ce groupe de combat, il avait réussit à identifier un vieux commandeur et c'était arrangé pour que lui et ses vétérans se retrouvent là où il serait surement déployé. Le colonel-inquisiteur avait prit position dans un bastion en ruine, dans une position centrale du champ de bataille, Frank et une de ses escouades avait prit position dans une ancienne tranchée sur le flanc droit avec quelques tau et un vieil hellhound qu'ils avaient retrouvé dans un hangar non loin. La deuxième escouade de Frank était au pied du bastion, derrière une ligne de défense que les tau avaient assez mal déployé, trop en avant et avec un bâtiment inoculable sur sa droite, l'antique Leman Russ, l'Executor, c'était positionné un peu plus en arrière pour avoir un meilleur angle de tir tandis que le Doombalde et son redoutable canon à plasma était de l'autre coté du bâtiment. Skyhawk et une escouade de spécialiste "anti-cafards" attendaient dans les lignes arrières.

Bien que le combat s'annonçait facile de prime abords, les tyranides étant dans un sous nombre évident, des orks locaux en moto et des serviteurs des puissances de la ruine arrivèrent pour rajouter au chaos ambiant. Garett analysa rapidement la situation, les tau auraient de lourde pertes mais ils tiendront surement le coup. De plus d'après ses informations, un cibleur renommé et un conducteur de Hammerhead expérimental reconnu étaient de la partie. Connaissant la puissance de feu des tau, ils n'auraient aucun mal à s'occuper des orks et des hérétiques, même si Garett aurait préféré les écraser lui même, il devait se consacrer à l'écrasement de la petite vrille en face de lui.
"Seigneur? appela le maitre artilleur.
-Oui? répondit Garett tiré de sa rêverie.
-J'ai reçu le rapport des autres compagnies, elles ont engagés les forces xéno et les repousse sur la majorité des fronts, beaucoup de pertes.
-Nos hommes?
Le maitre artilleur sourit et murmura:
-Aucune perte.
-Parfait."

Le combat commença, les orks hurlèrent leur cris de guerre tandis que les hérétiques sortaient de brumes surnaturels des forêts du flanc gauche. La marée tyranide quand à elle se déversa de bâtiments en ruines et de cratère du flanc droit. Les plus entreprenants finirent tués pour la plupart sous la grêle de tirs des tau. Pendant ce temps les impériaux lâchèrent des volées laser concentrées sur les troupes d'avant gardes leur faisant face, Executor et Doomblade quant à eux massacraient les escouades adverses qui avaient eu l'audace de se mettre en plein no man's land. Tout se passait bien, pas de surprise, la puissance des tirs tau et les munitions de gros calibre impériaux firent merveille, créant d'énormes trous dans les rangs adverses. Les tirs redoublèrent quand les tau et les gardes purent regarder distinctement leurs ennemis. Garett sentait que c'était trop facile, il regarda les alentours avec appréhension, des hurlements de paniques des tau lui firent comprendre qu'il avait raison: des genestealer sortaient de terre sous certaines escouades de guerriers de feu et une demi douzaine sortirent du bâtiment où Garett avait relevé une faiblesse.

suite sous peu

Garett Shadowsword

Messages : 59
Date d'inscription : 04/02/2013
Age : 23
Localisation : Segmentum Obscurus

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Justicars, 59°ème régiment de Krieg, enquête

Message  Garett Shadowsword le Dim 14 Avr - 21:16

"Equipe bravo! derrière vous! hurla Garett en se penchant sur la balustrade.
Les gardes firent volte face tandis que l'Executor recula pour avoir un meilleur angle de tir sur les arrivants.
-Skyhawk, on a besoin de l'équipe anti-cafard!
-Coordonnées reconnues, j'arrive."

Les moteurs de la vendetta hurlèrent au dessus du bastion tandis que les vétérans sautaient en gravchute pour se retrouver pile derrière l'escouade de guerrier de feu qui venait de se faire charger par les genestealers, l'escouade Bravo quant à elle se rapprocha des arrivants pour préparer un tir de contre charge mortel. La terre trembla sous le Doomblade et un Trygon sortit pile où se tenait le char avant qu'il n'accélère. Frank, l'escouade alpha et le vieil hellhound étaient quant à eux prit à partit par une escouade de plague marines qui avaient réussit à arracher les armes du char et tentait de contaminer l'équipage avec des grenades buboniques. Garett prit lui même la radio du maitre artilleur et commanda un bombardement sur la marée de hormagaunt entrain d'arriver sur la ligne de défense. Le lance flamme et le lance flamme lourd des vétérans ne firent aucune distinction entre les tau et les genestealers, faisant brûler les membres des deux espèces dans un même brasier. Sur le flanc gauche, les plus grosses créatures synaptiques étaient suffisamment proche des lignes tau pour infliger de lourdes pertes avec leurs armes biologiques. Sur le flanc droit, les tau délivrèrent un déluge de feu sur la créature fouisseuse, la blessant à de multiples reprises mais ce fut finalement l'Executor qui eu le dernier mot, envoya un obus de gros calibre dans les entrailles misent à nue de la bête, Frank et ses hommes quant à eux transformèrent les plague marines en petits tas de chairs que le hellhound se charge de finir d'écrabouiller.

"Au rapport, fit Garett en rendant la radio au maitre artilleur.
Ce dernier écouta les ondes pendant quelques instants avant de répondre:
-Tous les secteurs sont partiellement sécurisés, les tau peuvent se charger du reste, pas de pertes mais quelques blessés.
-Tant mieux, et les opérations?
-Les opérations de sape sont en place, en attente.
-Que les hommes embarquent, on quitte ce monde dès que possible.
-Je transmet."
Pendant ce temps, au pied du bastion, les vétérans et l'escouade bravo furent prit sous le feu de guerriers tyranides avançant dans le no man's land, obligeant les hommes à se jeter au sol pour esquiver les tirs, l'un d'eux pourtant esquiva avec une incroyable agilité les épines des crache-épines mais se retrouva à terre sans avoir été touché. Non loin de l'Executor, un autre Trygon apparut en rugissant, tirant sans effet sur les vétérans, déjà bien planqués depuis qu'ils c'étaient fait canardés. Frank et son escouade montèrent sur le hellhound et évacuèrent la zone vers le transporteur tétrarque un peu plus loin. Skyhawk essuya une grêle de tir mais la carlingue arrêta la plupart des impacts, après avoir pulvérié la tête d'un prince tyranide volant qui lui faisait face, le pilote reprit de l’altitude, se mettant hors de portée. Le Doomblade quand à lui avança sur les restes du premier Trygon et bombarda le second de ses décharges de plasma, l'arrivée en temps et en heure du commandeur général tau finit d'abattre la bête qui souleva un dense nuage de poussière, Garett regarda la scène avec attention et nota qu'une fois le nuage re-descendu, il n'y avait plus trace de cadavre impériale, un petit sourire parcourut son visage tandis qu'il se mit à descendre les escaliers délabrés du bastion, les manieurs de canon laser tirèrent une ultime fois avec leurs canons, réduisant au silence un monstrueux carnifex avant de jeter leur matériel au pied du bastion, l'Executor se décala vers ce dernier et d'un coup d'obus bien placé annihila les guerriers encore présent dans le no man's land. L'escouade Bravo se rua vers le Doomblade qui se dirigea ensuite vers le transporteur lourd impérial. Les hommes de l'escouade d'armes lourdes purent mettre leur matériel dans une chimère qui était venu les chercher ainsi que Garett, les vétérans embarquèrent sur l'Executor qui emmena ce beau monde vers le tétrarque.

Garett regarda une ultime fois le champ de bataille, lâche de nouveau un sourire et demanda à son maitre artilleur:
"Tu as bien envoyé les coordonées?
-Prêt à faire feu.
-Attend mon ordre.
Garett jeta un oeil vers le groupe d'exo armure crisis qui protégeaient le commandeur tau, ils semblaient quelque peu désemparé que leurs "Gue'vesa" s'en aillent aussi vite. Garett appuya sur la petite télécommande qu'il avait gardé dans sa manche depuis le début du combat, les explosions à répétitions se firent entendre au loin.
-Les centres de coordinations fixe.
Garett ré-appuya de nouveau, trois grosses explosions se firent entendre dans les lignes arrières.
-Les arsenaux.
Les exo-armures crisis s'envolèrent pour aller au nouvelle, sauf une qui fit un petit mouvement de son bras, que Garett lui rendit tout naturellement avant qu'elle ne décole à son tour. Une ultime pression et plusieurs charges explosives détonèrent non loin, entrainant un chaos général dans les lignes tau qui venaient de repousser les ultimes assauts tyranides.
-La ligne de défense, et maintenant on y va.
La porte arrière de la chimère se ferma lentement tandis que cette dernière démarra en trombe.
-j'oubliais, maitre artilleur?
-Hell hammer? Feu à volonté sur zone!"
Juste avant que la porte ne se ferme hermétiquement, l'inquisiteur-colonel put admirer un tir d'artillerie naval pilonner la zone où était sensé être ces deux héros de l'empire tau.

La retraite impériale se passa comme prévue, les troupes de choc avaient rendu sourds et muets les postes de communications, les explosifs laissés par les impériaux avaient dévastés les rangs et les infrastructures d'avant-garde des tau, laissant la ligne de défense en plein chaos. Les véhicules embarquèrent tous dans le transporteur tétrarque tandis que les vendetta faisaient des sillons dans le ciel, abattant toute exo-armure tau s'approchant un peu trop prêt. Quand le chargement complet fut finit, le transporteur lourd décolla, encadré par les vendetta. Un petit escadron de razorshark passant par là eurent la surprise de se faire descendre en flamme par les pilotes impériaux. Une fois en orbite, les aéronef d'appui feu et le transporteur lourd ainsi que les autres convois de transports embarquèrent sur le Hell Hammer qui se mit à pilonner les vaisseaux tau à quai. rapidement les tau comprirent que les impériaux n'étaient pas autant des renégats que ca mais avant qu'une contre attaque efficace ne fut mise en place, le Hell Hammer avait fait un saut Warp.

Garett fit rassembler son régiment dans le plus grand hangar.
"Messieurs! Aujourd'hui nous avons été les héros de l'ombre de l'Imperium, nous avons porté un coup décisif à cette empire de techno-sorciers, nous leur avons prouvé que l'Imperium ne se laisserait pas amadoué par des promesses aussi futile que la technologie et une idéologie digne des plus gros navets de contes pour enfants!
Quelques hommes lâchèrent des rires nerveux.
-Pendant ces longs mois où nous les avons côtoyés, nous avons toujours été sous le regard implacable de l'Empereur, il nous a guidé et en ce moment même un de Ses assassins va aller éliminer les têtes pensantes des sangs de cobalt et quand on a fait de son mieux...
-On a droit à ce qu'il y a de mieux! répondirent les soldats d'une seule voix.
-Tous à la caféteria! Amasec pour tout le monde!"
Un rugissement d'approbation emplit la salle, Garett salua, les hommes rendirent le salut avant de se ruer vers le mess. Garett retrouva Frank dans une coursive, les deux hommes échangèrent quelques modalités avant de parler de la crédulité des tau. Ils arrivèrent au poste de commande où le capitaine les accueillit.
"Bienvenu, et bien joué, fit le capitaine. Nous allions justement repasser en espace conventionnel.
-Parfait, fit Garett. Nous allons être à court d'amasec, les tau ne sont pas de bons...
Les derniers mots du colonel-inquisiteur se perdirent dans sa gorge tandis que le Hell Hammer était de nouveau dans l'espace commun, une flottille de vaisseaux impériaux et de barge de bataille.
-Les astropathes disent qu'un inquisiteur nous ordonne de nous rendre, il dit s'appeler...
-Oretius!! hurla Garett de rage.


Very Happy n'hésitez pas à faire des commentaires, ca fait toujours plaisir ;D

Garett Shadowsword

Messages : 59
Date d'inscription : 04/02/2013
Age : 23
Localisation : Segmentum Obscurus

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Justicars, 59°ème régiment de Krieg, enquête

Message  Garett Shadowsword le Jeu 25 Avr - 1:17

"Elle vient te chercher, la mort n'est qu'un premier pas vers ton agonie. Quand tu seras mort, je me libérerai de tes chaînes et je retrouverai moi même dans le flot des âmes égarées. Je t'enchainerai dans une de mes prisons où je te ferais nager dans les fleuves de lave et te noyer dans tes propres larmes de désespoir!
-Tu divagues démon! répondit Garett en lançant son épée au sol. Ma mort n'est pas pour tout de suite et le seul enfer où j'irais ca sera celui de la guerre!.... Oretius n'est rien! Il n'est qu'un jouet dans vos mains et vous le dressez enfin contre moi.
-Imbécile! Les dieux du chaos ont depuis longtemps la main mise sur les misérables destinées de ta race. Tous s'inclineront et tous mourront!
-Tu ne me convaincras pas, démon! Si tes dieux sont si fort, pourquoi te laissent ils dans cet état, toi un de leur champion! Pourquoi ne suis je pas déjà mort de maladie ou d'une surstimulation de mes sens au lit avec des catins à profusion! Pourquoi ne suis pas entrain de massacrer mes hommes parce qu'ils auraient faillit ou qu'ils se seraient prouvé meilleur que moi et que je veuille rectifier les aprioris, tes dieux sont les pires menteurs de la galaxie et ils sont faibles!
-L'architecte a déjà tout planifié, misérable larve! Ta fin sera aujourd'hui!"

Garett saisit son épée et la lança à travers la pièce, la fichant dans le dossier de fauteuil en vrai bois. L'inquisiteur prit les diverses verres trainant sur sa table de séjour et les lança de toute part, de rage et de colère. Après avoir dévasté une bonne part de son mobilier personnel, l'inquisiteur-colonel se calma finalement, désincarcérant son épée de son fauteuil et s'y mettant dedans. Il la posa devant lui, mettant ses deux mains sur le pommeau, sa tête contre également.

"Frank! fit Garett.
Son fidèle second entra et constata rapidement le carnage avant de se mettre à coté de son supérieur.
-Oui Seigneur?
-Va me chercher Aristarchus, je vais provoquer cette engeance de Grox en duel et qu'il soit maudit par les neuf primarques de l'Empereur, sa tête sera mienne dès ce soir et je la mettrais en stase..
-Vous devenez trop violent, Monsieur, fit Frank en même temps qu'une grimace d'étonnement. Ca ne vous ressemble pas.
Garett prit on longue inspiration.
-Il est vrai, amène tout de même Aristarchus, je vais m'occuper personnellement de cette ordure et je vais lui faire arrêter ses menaces sur mes hommes!"
L'Inquisiteur-colonel prit sa cape de commandement et sortit de sa cabine, Frank sur les talons.

Garett Shadowsword

Messages : 59
Date d'inscription : 04/02/2013
Age : 23
Localisation : Segmentum Obscurus

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Justicars, 59°ème régiment de Krieg, enquête

Message  Le Dindon le Jeu 25 Avr - 11:40

Je lis toujours avec plaisir les aventures de Garett. Continue, s'il te plait. ^^
En plus, le personnage et l'histoire s'étoffent bien....
Et voir des Tau se faire rouler dans la farine est toujours un gage de qualité.
Je n'ai pas commenté les passages précédents mais je lis, promis ! J'ai juste pris un petit peu de retard.

_________________
Le Dindon nait de l'oisiveté.

When a dark eldar goes to sleep, he checks his closet for Asdrubal Vect. When Asdrubal Vect goes to sleep, he checks his closet for Le Dindon.

The Internet! The only place you can discuss the bra sizes of evil space pirate elves and not be considered overly wierd !

the nerf bat comes for us all in the end.

Le Dindon
rend grâce au dieu machine

Messages : 2788
Date d'inscription : 28/11/2008
Age : 34
Localisation : Bruxelles

http://veilfigurines.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Justicars, 59°ème régiment de Krieg, enquête

Message  Garett Shadowsword le Jeu 25 Avr - 19:20

Le transporteur tétrarque se posa sur la planète Iktar, un ancien avant poste impérial laissé aux colons-fermiers. Garett respirait lentement derrière son masque à gaz, l'inquisiteur-colonel avait décidé que si son jugement devait être en ce jour, il le ferait avec toutes les décorations qu'il avait accumulé. Son armure carapace finement ouvragé provenait de Vostroya et elle ne l'avait jamais trahit, une croix de l'Empereur rayonnante était irrémédiablement incrusté dans le plastron en plastacier appauvri, pas moins de deux écharpes pourpres lui encerclaient la croix de l'Empereur qui était elle même en desous d'un Cimeterre Carillon fait en cristal avec une paume de rubis. La large ceinture de l'Ordo Imperialis était cousue de rubans de campagne avec des noms allant du prestigieux aux campagnes inconnues, elles même n'étaient qu'un prélude aux six médailles de services qui concluait l'Ordo Imperialis. Frank lui même était sortit dans une armure carapace faite par un maitre forgeron et maniait un sabre énergétique offert par un capitaine de Tallarn, il y avait incrusté son propre Cimeterre Carillon en or massif, deux croix impériales et quatre médailles de Service Exceptionnel étaient également là, à coté de l'aquila. Son masque à gaz représentait une tête de mort stylisée, sa cape elle même était dans des tons très clairs et émaillé, faisant croire à ses ennemis qu'il se baladait avec une cape faites dans les os de ses ennemis, ce qu'il aurait pu faire vu ses performances martiales. La force de l'inquisiteur-colonel descendit avec faste de leur transporteur lourd mais prirent rapidement le chemin d'une ancienne place forte, lieu de la rencontre.

Garett avait ordonné à Aristarchus de rester sur le Hell Hammer tandis que lui même et une force d'élite descendrait s'expliquer avec Oretius, l'inquisiteur avait rassembler pour l'occasion ses plus fidèles hommes. Sa propre escouade était composé de deux tireurs d'élite ainsi que d'un petit nouveau, tout ce beau monde maniant un lance plasma tandis que le Medicae avait laissé leur supérieur au bons soins de leur meilleur médecin: "Toubib' Vodka". L'inquisiteur tenait fermement sa lame démoniaque dans une main et un bolter sacré dans l'autre. Frank quand à lui avait laissé le commandement de sa compagnie à son second et parcourait les hommes, tel un Commissaire des régiments impériaux, exortant les hommes à ne pas hésiter une seconde sur leur devoir sacré envers l'Empereur et envers leur chef.

L'escouade ultima était bien évidement de la partie, maniant toujours leurs terribles fuseurs et ayant préparé leurs charges de démolitions, embarquée par l'escadron Vengeance, dans la soute de Skyhawk précisement. Les survivants de l'escouade Falcon avaient reçu une promotion et ils maniaient maintenant de grands lance plasma et des charges de démolitions également. Le DoomBlade avait été sélectionner pour sa puissance de feu supérieur contre les infanteries lourdes.

Garett et son escouade montèrent sur le Doomblade tandis que ses hommes avançaient au pas de course vers la place forte délabrée. Les impériaux investirent rapidement les ruines d'une tranchée et d'un bunker, faisant face à une petite place où deux grands bâtiments de l'Administratum encadraient la rue qui coupait le champ de bataille en deux. Trois bastions délabrés gardaient les cotés Nord-Est, Nord-Ouest et Sud-Ouest, laissant le Sud-Est au complexe de tranchées.

Garett monta sur le toit du bunker et placa l'escouade Falcon dans la tranchée, le Doomblade derrière, près à faire feu si cela se passait mal. Une chimère se mit en attente près du bunker, contenant une plein escouade de croisés et de cultistes de Parque ainsi qu'un des interroagteur de Garett, ils avaient jurés, de longue date, fidélité à l'inquisiteur-colonel qui attirait à lui les âmes les plus entreprenantes pour la sauvegarde de l'Imperium.

(en cours)

Garett Shadowsword

Messages : 59
Date d'inscription : 04/02/2013
Age : 23
Localisation : Segmentum Obscurus

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Justicars, 59°ème régiment de Krieg, enquête

Message  Garett Shadowsword le Lun 12 Mai - 9:48

Pour mon retour sur le forum, un petit hors série Very Happy enjoy

Il y a des histoires qui commencent sur le champ de bataille, d'autres qui y finissent, la plupart son écrit en lettres de sang dans la mémoire de ceux qui l'ont vécu et bien plus hante leurs rêves. L'histoire dont je vais parler maintenant est celle d'un homme qui a eu une enfance comme bon nombre d'enfants impériaux, cependant sa force de caractère et un petit coup de pouce de destin l'ont peu à peu élevé au rang de légende parmi les populations impériales. Son histoire commence sur un monde dont le nom n'a aucune importance mais dont la localisation, en plein secteur Formosien, joua énormément sur le destin de cet homme.

Chapitre I: Douce illusion et froide résolution.

Le jour venait à peine de se lever, un mince rayon solaire éclaira la face endormit du petit garçon. Une femme le regardait attendrit, elle continua de le regarder encore quelque instants avant de s'approcher de lui et de le réveillé en lui parlant doucement. Le petit garçon, après quelques secondes passées à papillonner des yeux, s'écria:

"Maman! en la serra dans ses bras. Tu es enfin revenu du marché?
-Oui, mon cœur, répondit la femme. Je t'ai ramené ce que tu m'avais demandé, le forgeron l'a fait sur mesure."

La mère de l'enfant lui tendit un petit collier ornementé en adamantium brut, un bouclier orné d'une aquila sur lequel reposait une épée dont les contours semblaient vaciller. Elle détacha l'arrière de la chaîne et plaça le collier autour du coup de son fils en déposant un baiser sur son front. Ainsi commença la journée sur ce petit monde impériale sans prétention. Le jeune Garett laissa sa mère sortir de sa chambre, laissa Garett seul avec ses meubles, les murs en grosses pierres et le toit en paille. Le jeune garçon s'habilla rapidement pour retrouver ses parents dans la salle à manger, pleine de tête d'animaux locaux et de meubles en bois grossier, pas le grand luxe mais c'était chez eux. Garett montra son nouveau collier à son père attablé qui le félicita et lui tendit un bol de céréales. Le jeune garçon accepta le bol et se mit à manger tandis que son père lui fit le programme de la journée: travail dans les champs, chasse dans la forêt et ensuite retour à la maison pour dépecer les carcasses. Une fois le petit déjeuner finit, Garett et son père partirent de la maison, à l'écart de leur petit village, tandis que sa mère continua à faire son petit tricot. Une bonne petite journée dans ce petit village impérial allait commencer.

Maintenant que le contexte idyllique du point du vue humain est placé, il est temps de parler de ce qui est réellement entrain de se passer sur ce monde.
Tout d'abords, la planète n'a pas d'intérêt stratégique en soit: elle n'est qu'un monde mineur dans un secteur où les manufactorums germent à chaque révolution solaire, la technologie a évolué suffisamment pour arriver à une sorte d'age industrielle avec des construction du moyen âge, ponctués d'édifices impériaux plus classique, tel que la mine-manufactorum situé à quelques kilomètres du village du jeune garçon. Et cela joua, peu avant le treizième anniversaire du garçon, en pleine hiver, un space hulk se matérialisa dans le secteur, déversant des milliers d'hérétiques à travers le secteur. Une partie vinrent sur la planète de Garett, tentant de prendre les manufactorums de la planète, mais les autorités locales avaient bien protégés les installations clés, mais avaient oubliés les villages mineures. Dès l'apparition du space hulk, les parents de Garett l'avaient éloignés dans une maison d'accueil, dans un village plus grand, avec une garnison, à quelques kilomètres de là.


Garett avait fuit la ville, il marcha a travers les champs enneigés, grelotant de froid à chaque pas, même si ses parents l'avaient éloignés, il comptait bien passer son anniversaire avec ses parents. Il marcha toute la journée pour arriver enfin à son village, lorsqu'il arriva, le soleil se couchait déjà. Il trouva le village extrêmement calme, sans aucune lumière allumée, une faible lueur vacillait dans sa maison. Le jeune garçon couru vers sa maison, appelant de tous ses poumons ses parents. Il n'eut comme réponse qu'un silence assourdissant et la vision de sa porte d'entrée fracassée. Il pénétra lentement dans la salle de séjour, où une faible torche murale éclairait un véritable carnage, chaque meuble avait été retourné, vidé et mit en pièce, les diverses têtes empaillées avaient été éventrés de leur contenu et il retrouva l'ouvrage de sa mère réduit en lambeaux. Il progressa lentement dans les ruines de sa demeure, ne pouvant constater que l'ampleur du carnage, marchant sur les ruines de son ancienne vie. Il trouva finalement son père, couturé de milliers de petites incisions, sa tête contre son oreiller, ses bras et ses jambes hors du lit, le tronc au pied de ce dernier, le tout dans une mare de sang, Garett ne put s'empêcher de vomir et de pleurer devant se spectacle innommable. Après plusieurs minutes passés à pleurer et à geindre, Garett releva finalement la tête, les larmes coulaient toujours mais ses yeux affichaient maintenant une froide résolution. Il fit jouer une pierre à coté du lit familiale et une petite cavité s'ouvrit, laissant place à un vieux fusil de chasse à lunette et une douzaine de cartouches. Garett prit l'arme avec laquelle il avait apprit à chassé aux cotés de son père, engagea une munition dans le canon et chargea l'arme.

"Père, fit il sans vouloir regarder la dépouille paternel. Je vous jure que je retrouverai mère et que je vengerais votre mort."

Garett sortit de sa maison, la neige commença à tomber légèrement sur le village massacré. Le jeune garçon découvrit une pile de corps au centre du village, n'ayant plus rien à vomir ou pleurer, il se mit à détailler les corps, que des hommes et des nourrissons. Garett pista dans les environs du village et comprit assez vite ce qu'il c'était passé: des hommes avaient entouré le village et rassemblés la plupart des villageois sur la place ou les exécutants dans leurs demeures, puis ils avaient fait tués tous les hommes et les femmes furent obligés de les suivre sur un sentier menant à la forêt. Le jeune garçon épaula son fusil, se pencha légèrement et se mit en chasse. Il avança à travers la forêt de conifères, progressant sur le petit chemin et chaque enjambées se devant d'être plus agile que l'autre, la neige qui commençait à tomber de plus en plus rendant de plus en plus glissant le terrain. Au détours du chemin, il trouva un petit monticule étrange, lorsqu'il s'en approcha il constata que c'était un corps. Garett enleva la neige qui recouvrait le cadavre, révélant une femme à demi nue, le jeune garçon remarqua pas mal d'hématomes et d'incisions sur la partie qu'il avait découverte, il jeta un regard circulaire et aperçu une dizaine d'autres monticules, Garett les vérifia un à un, priant à chaque instant que ce ne soit pas sa mère. Finalement il poursuivit son chemin, trouva d'autres corps, il vit au bout d'un moment des empreintes disparaître du groupe principal, Garett préféra suivre les jeux d'empreinte moins profondes dans la neige, c'était plus surement celles de femmes que d'hommes.

Après un interminable enchainement de marche, de découverte de cadavres de femmes et de jeux d'empreintes s'écartant du groupe principal, il finit par presque perdre espoir de trouver autre chose que des larmes, il ne restait plus que quatre jeux d'empreintes profondes et une seule peu profonde. Mais la nuit était devenu extrêmement noire et la neige allait recouvrir toute les empreintes d'une minute à l'autre, la traque allait devenir impossible. Garett continua malgré tout, guettant les moindres signes: branches cassés ou coup d'armes blanches sur les troncs, mais rien. Il finit par se résoudre, il regarda autour de lui, perdu, ne se rappelant même plus à où était son village, complétement déboussolé. Il lança des regards de droite à gauche, cherchant en vain un point de repère. Il n'y avait que des arbres, arbres, arbres, arbres, arbres, fumée, arbres, arbres, arr... fumée?! Le jeune garçon plisa les yeux pour mieux voir la fumée montant dans le ciel nuageux, il se pencha encore plus et essaya d'avancer discrètement vers ce qu'il supposait être un feu, il monta une colline enneigée et là il aperçu enfin sa proie, quatre hommes et une femme. Deux des hommes étaient entrain de violer et violenter la pauvre femme tandis que les autres faisaient le guet. Garett se mit en position de tir comme lui avait apprit son père, il inspira, retint sa respiration et appuya sur la gâchette. Un claquement sec couvrit tous les bruits environnants. Les quatre hommes regardèrent vers le petit tireur, les deux violeurs assommèrent leur proie tandis que les deux guetteurs montaient à l'assaut de la colline. Garett jura et se laissa tomber au bas de la colline, à force de se balader avec l'arme recouverte de neige, le mécanisme avait un peu gelée.

Le jeune garçon couru se mettre à couvert dans un taillis à une vingtaine de mètre et s'y terra, il souffla le plus silencieusement possible sur le mécanisme. Pendant ce temps, les quatre hommes descendirent à leur tour la colline, ils se séparèrent en deux groupes, deux d'entre eux passèrent à la droite de Garett et le resta partit sur sa gauche mais quitta son champ de vision. Le jeune tireur, épaula de nouveau, éjecta la cartouche qui aurait pu être défaillante, en inséra une nouvelle, ré-inspira, se retint une nouvelle fois avant d'a nouveau presser la gâchette. Cet fois ci, le coup claqua sec et un des hommes mourut, son crâne pouvant désormais laisser passer les courants d'air. Son compagnon fut déstabilisé, il était en train de regarder son compagnon quand la balle avait pénétré son crâne. Garett en profita pour recharger, épauler de nouveau et l'abattre d'un tir qui atteignit la gorge, noyant son cri dans son propre sang. Le jeune tueur couru alors vers le feu de camp après avoir rechargé son arme, il s'approcha doucement du feu de camp, fusil épaulé, un bruit, pivotement sur la gauche, cible, tir. Le troisième homme avait eu la mauvaise idée de rentrer par un taillis et le bruit qu'il avait fait venait de lui couter la vie, Garett rechargea prestement son arme avant d'enfin approcher de la femme étendue. Quand il fut assez près, les larmes lui vinrent aux yeux, c'était bien sa mère, même si son visage avait été déformés par les coups à répétitions de ses tortionnaires. Garett posa son fusil à coté du corps inanimé de sa mère dont il prit la tête dans ses bras.

"Maman, murmurait le jeune enfant tandis qu'il berçait sa mère dans bras. Ma petite maman.
La mère ouvrit les yeux, même si Garett ne pouvait en voir qu'un à cause des coups.
-Bonne anniversaire, mon fils, répondit sa mère en pleurant, encore secouée de spasmes. Te voilà un vrai homme maintenant.
-Qu'est ce que je dois faire maman? Dis le moi?
-Il faut en finir, fit sa mère en souriant. Vis ta vie."
Garett ne put qu'écouter la petite berceuse mélancolique qu'entama sa mère, tandis qu'il approchait le fusil du cœur de sa génitrice.
"Ne pleurs pas, mon bébé, car je t'aimerais, maintenant et à jamais." Tel furent les derniers mots de la femme, alors qu'un ultime coup de feu retentissait dans la nuit.
Garett était couvert de sang, mais il n'en avait cure, il avait déjà versé toute les larmes de son corps sur la dépouille de son père mais il ne réussit pas à laisser échapper un ultime torrent de larme. La nuit c'était fait silence, se lovant dans les pleurs du jeune garçons, pleurs et pleurs et pleurs et crac et pleurs. Garett fit une roulade pour esquiver la décapitation, l'ultime homme était de retour. Le jeune garçon analysa rapidement la situation au travers de son mur de larmes: son arme était au coté du corps de sa mère, mais l'homme était devant et sa roulade l'avait amené bien trop loin pour pouvoir s'en saisir. L'homme était complétement enragé et il maniait une énorme hache qui aurait fendu un arbre en deux, il se jeta sur le jeune garçon qui n'eut d'autre choix que d'enchainer les esquives pour ne pas finir coupé en deux. Le jeune garçon et l'homme s'étaient engagés dans une danse mortelle où le moindre faux pas pour le jeune garçon signifiait la mort. Esquive, esquive, roulade, esquive, esquive, roulade entre les jambes. Garett avait réussi à passer derrière son adversaire et avait même récupérer son arme dans la foulée, il pointa le canon vers la tête de l'homme qui suspendit son geste, Garett afficha un petit sourire et pressa la détente alors que l'homme fermait les yeux.

Clic? Garett constata beaucoup trop tard qu'il n'avait pas pensé à recharger, l'homme en profita pour saisir le canon de l'arme et le brisa d'un coup puissant de sa hache, fracassant presque dans le foulée les mains du jeune tireur qui tomba à genou. L'homme le saisit par la gorge et le tendit vers les cieux nuageux dans un signe de victoire, Garett tenta bien de se débattre mais la poigne de l'homme était bien trop ferme pour céder à un faible gosse comme lui. L'étreinte de l'homme se resserra tandis qu'il clamait sa victoire, le jeune garçon ferma les yeux tandis que la main de l'homme le privait d'air et qu'il se sentait partir rejoindre ses parents, il se débattait encore par principe mais sans grande conviction. La privation d'air lui faisait lentement perdre connaissance, ne sentant bientôt plus rien d'autre que la main brûlante enserra sa gorge, pourtant il finit par ressentir autre chose, ses jambes, puis son fessiers et enfin ses coudes. L'homme l'avait lâché, mais Garett mit quelques secondes à le réaliser et encore plus à ouvrir les yeux. Un oiseau, un oiseau était entrain d'attaquer son agresseur, reprenant peu à peu ses esprits, Garett commença à se trainer hors de portée de la zone de carnage, l'oiseau ayant prit l'avantage et ayant mit son adversaire au sol, l'avait finit de quelques coups de bec et le regardait maintenant avec ses deux têtes, de petits morceaux de chair dans ses becs. Le jeune garçon entendit une branche craquer derrière lui, il pivota avec son coude et vit un grand homme avec un énorme chapeau et une paire de pistolets se diriger vers lui. Utilisant ses dernières forces, le garçon tenta de fuir le nouvelle arrivant en s'aidant de ses coudes pour se rapprocher le plus du feu où il buta contre quelque chose de métallique. Il leva lentement la tête pour voir un homme chauve au regard sévère enchâssé dans une énorme armure qui le fixait de son regard inquisiteur, l'oiseau se posa sur son avant bras droit tendu. L’adrénaline prit le pas et Garett réussit à se relever pour voir qu'il était presque encerclé, près de huit autres personnes formèrent un cercle autour de lui et de l'homme en armure, ce dernier fit:

"Eh bien, quel carnage, Destis, c'est ton oeuvre?
-Négatif, boss, répondit le concerné. J'ai rien fais, promis.
-Tu m'en vois déçu, répliqua l'espèce de fauconnier. C'est donc toi qui les a tué?
Il s'adressait à Garett dont les jambes tremblaient comme celle d'un animal venant de naitre. Le jeune garçon ne pu qu’acquiescer avant de tenter sa chance en se mettant à courir vers ce qu'il pensait être un angle mort de la formation. Pourtant une femme en combinaison noire qu'il n'avait pas vu le happa au passage, tombant tous les deux sur le sol. La femme tenait le visage de Garett entre ses mains, pas très fort, mais suffisamment pour l'empêcher de bouger.
-Chut, fit elle dans un murmure. Là, ça va aller.
Garett tenta de se dégager mais la femme resserra un petit peu son étreinte sans lui faire mal.
-Hop hop, on se calme, ça va aller, là, du calme, c'est finit, c'est finit."

La voix calme et rassurante de la femme finirent par faire revenir le petit garçon qu'il était, fondant une ultime fois en larmes, alors que le ciel se découvrait finalement, révélant les étoiles par milliers.


Chapitre II: Bras de fer et fier-à-bras.

Durant une décénnie, le jeune garçon s'entraina sans relâche dans la bande hétéroclite de l'encore jeune inquisiteur Coteaz. Il passa ses journées en escrime, corps à corps, arts martiaux, tirs rapides, tirs à longue portée, histoire... Coteaz décela également le potentiel psychique de sa nouvelle recrue, il lui confia un vieil ami psyker qui l'initia aux dangers du Warp. Au bout de plusieurs années, Coteaz jugea un de ses pairs et devint le protecteur du secteur Formosien. Ces années virent le jeune Garett venant d'un monde au-nom-qui-importe-peu, ses progrès presque effroyables. Voici un extrait des archives audios de la base alors que Garett vient d'avoir son dix-huitième anniversaire le jour d'avant.
Entrée numéro 218-22A:
**_____début de l'archive_____**Destis: Session d'entrainement entre le Bleu-Pousse-Pousse et la tueuse psychopathe à la combi moulante.
Voix féminine: Continue à dire ca et je te castre Destis, avec tes dents en prime!
Destis: roooh t'es pas drôle Liara. Bon adji... adeji... aahh puis merde, combat!
*Bruit de lames qui s'entrechoquent*
Destis: Bein alors Liara, tu lui fais un cadeau ou quoi?! avant hier encore que tu le faisais danser et là.
*Bruit de lames de nouveau suivit d'un hurlement de douleur*
Liara: a bordel!
Garett: Je suis désolé Liara, ca va? Je voulais pas...
*Long sifflement de Diestis et applaudissement*
Diestis: Bleu-bite, tu viens de désarmer une cultiste de Parque, chapeau bas. Tiens Liara, prend ca.
Liara: Merci, et bein mon petit, si tu m'avais pas cassé le poignet je t'aurai bien enlacé. Tu as bien progressée depuis**_____fin de l'archive_____**

Entrée numéro 221-42A:
**_____début de l'archive_____**Voix d'homme: Tu as entendu parlé de Garett?
Voix de femme: Celui qui a cassé le poignet de Liara?
Homme: Celui là même, il vient de la re-désarmer!
Femme: T'es sérieux là? C'était pas un coup de chance ce qu'il a fait?
Homme: Faut croire que non...
Femme: Je pensais pas que c'était possible.... eh tu sais que le boss vient nous voir dans deux semaine?
Homme: Euh, maintenant oui. Attend deux semaines?
Femme: Bein quoi?
Homme: Destris a dit à Garett que dans deux semaines il aurait un casse-dent.
Femme: Tu te fous de moi???!**_____fin d'archive_____**

Entrée numéro 223-1V
**_____début de l'archive vidéo_____**
Deux hommes sont dans un cercle formé d'autres hommes et femmes qui observent les combattants. On distingue l'armure énergétique du seigneur Coteaz et son très caractéristique marteau, tandis que lui fait face Garett dans une armure carapace complète armée d'une épée et d'un poignard.
Les adversaires se saluent et se mettent en garde, le premier en mouvement et l'armuré carapace qui se jettent avec fougue sur Coteaz. Les assauts sont nombreux, rapides, acharnés mais experts. L'inquisiteur part les coups avec prudence, gardant toujours la lame courte comme la lame longue dans son champ de vision. Le garçon voit soudain une faille, sautant pour prendre de la hauteur, il frappe de son épée vers le visage de l'inquisiteur qui soulève son marteau pour parer. Dévissant son attaque, il frappe au bras droit Coteaz lui faisant lâcher son marteau de cette main, il tombe également sur l'inquisiteur les envoyant rouler bouler plus loin. De son poingnard, Garett menace la gorge de l'inquisiteur.
"Vous avez perdu, inquisiteur, j'ai mérité mes armes et vous espérance. Je suis prêt à..."
Coteaz coupe d'un coup de pommeau de marteau le discours du garçon, propulsé plus loin, quelques cottes brisées. Engoncé dans son armure énergétique, l'inquisiteur se releva avec une souplesse surprenante et enchaina avec un coup de marteau magistral qui s'arrêta pile devant le visage déconfit du garçon.
"Tu as mérité de rester silencieux, jeune impertinant!
-Mais inquisiteur, je vous avais battu et vous avez triché, vous avez renforcé votre coup avec poing de fer!
-Les moyens importent, mais ils n'étaient en rien interdit. Tu n'es pas encore prêt."**_____fin d'archive vidéo_____**
**_____Annotation de: Inquisiteur Coteaz_____** Ce garçon est prometteur, il m'avait effectivement battu mais il est trop impertinent et sauvage, j'ai du le remettre en place.
Tandis que le transporteur aquila prenait lentement son envol, Garett laissa échapper un râle de soulagement. Il quittait enfin le cocon de la suite inquisitoriale pour aller au devant de l'action. Non pas qu'il ne les aimait pas, bien au contraire, Diestis et Liara avaient été le grand frère et la grande soeur qu'il n'avait jamais eu et il aurait sans doute une dette éternel envers le seigneur Coteaz, mais l'idée de pouvoir exprimer enfin son talent sur le champ de bataille était pour lui une idée encore plus douce que toutes les promesses que pourrait lui faire le Prince de Luxure.

L'aquila rugit en passant dans l'espace, pour la première foi il admira les étoiles, les dévisageant d'un regard avide de combat. Une demi journée plus tôt, il avait reçu des instructions de l'inquisiteur: il allait intégrer un régiment de passage, le cinquante neuvième régiment de la Death Korp de Krieg, "Sombre éclipse", combiné au sept cent quarantième régiment de catachan "les Tranche-artères". Les deux régiments resortaient d'une guerre d'usure contre des renégats du système voisin, le Munitorum avaient décidé de combiner ces régiments pour maximiser leur efficacité, aux dépends de leurs spécialisations très différentes.
Les soldats de krieg étaient des artilleurs de première ordre mais suite à une erreur colossale du Munitorum, ils s'étaient retrouvé avec des dizaines de char d'assaut: Leman Russ en tout genre et Hellhound de diverses sortes, mais aucune pièce d'artillerie! Les catachans eux étaient taillés pour les assauts: tranchées, forêts, marais impénétrable, montagnes escarpées, peut leur importait, seul le nombre d'ennemis était déterminant.

"Le bleu, le bleu... OH BLEU-BITE! hurla Destris depuis le cockpit.
-Hein, répondu Garett en se tournant lentement vers son interlocuteur, déguisé en officier supérieur de la flotte pour l'occasion.
-Je disais donc: ne dis à personne que tu es de l'Inquisition, tu es juste un élève...
-Qui sort de ses classes et a été affecté au régiment par un coup de piston, il a comprit, fit Liara, déguisée en notable, en remettant le col de Garett en place. Ca va aller? c'est la première fois que tu quittes ta planète et que tu pars en mission pour le seigneur Coteaz.
-Merci Liara, ca ira, j'ai hâte...
-Une dernière chose, fit Destris. Je sais à quel point tu es intransigeant, ces hommes ont traversés un enfer qui aurait rendu fou la plupart des gens, soit un peu indulgent avec eux."
Garett grogna légèrement et regarda à travers la coupole de l'engin pour voir le croiseur de combat Overlord grossir tandis qu'il approchait de son pont d'embarquement.


Destris et Liara l'avait laissé au bon soin de l'officier en charge de ce régiment combiné, l'ancien colonel du cinquante neuvième, son second étant l'ancien colonel des catachans. Les hommes de se régiment tout frais ne s'entendaient guère et lui arrivait comme un cheveu sur la soupe, même pas un gars du régiment, juste "un pistonné qui avait des parents aux couilles d'or pour le placer à un bon poste". Ca l'avait fait doucement rigoler sur le coup, si seulement ils savaient... Enfin, il était maintenant le lieutenant de la deuxième compagnie, il allait devoir imposer son autorité. Même si il savait d'avance que les Death Korps ne l'amaient pas, ils allaient lui obéir, les catachans s'était une autre paire de manche.

Garett alla déposer son baluchon dans la cabine des officiers, enfila son uniforme, ajusta ses épaulettes, son holster et son sabre avant de sortir. Il déambula un peu dans les coursives, tombant sur des soldats d'autres régiments qui le saluaient sans réfléchir, il finit par tomber sur un de ses hommes, visiblement préssé.
"Hola, stop soldat, fit Garett. Je suis ..
-Vous êtes notre nouveau lieutenant? demanda le soldat avec un datapad à la main. Je suis désolé de ne pas vous avoir rejoinds plus tôt, il y a eu une bagarre dans le mess, j'ai dû aidé à séparer.
Garett dévisagea un peu l'homme, il semblait honnête.
-Vous êtes mon sous lieutenant?
-En quelque sorte, pour les miens vous êtes le grand veilleur et je suis votre premier veilleur, permission de parler franchement monsieur?
-Accordé.
-Je pense pas que vous aillez la carrure, les notres vous suivrons par obligation mais les catachans ne respectent que la force. Sous votre respect, je pense que si vous tentez de les commander, il y aura du grabuge.
-Considérez que vous avez la permission de parler franchement tout le temps, premier veilleur...
-Frank, monsieur.
-Où se trouve le mess?

Garett arriva au fameux mess, plusieurs tables de plastacier avaient été arrachées de leurs gonds, pas mal de vaiselle cassée. Le mess était plein des hommes du deuxième peloton, ses hommes, un commissaire leur hurlait des réprimandes tandis que quelques uns passaient la serpillère. Garett alla voir le membre du commissariat qui lui laissa ses hommes et partit en hurlant qu'il les enverrait tous en légion pénale si sa reproduisait.
"Eh bien, fit Garett assez fort pour que tous ses hommes puissent l'entendre. Je viens à peine d'arriver et je dois déjà vous sauver la mise. Je suis votre nouveau lieutenant ou grand veilleur, au choix, je suis peut être nouveau mais je ne suis pas idiot. Donnez vous à fond, prouvez moi que vous donnez le meilleur de vous même et vous aurez droit au meilleur de ma part, décevez moi et vous aurez des chances de passer par le sas ou d'appliquer un point d'intersection entre une de mes balles et votre tête.
Les hommes de krieg ne pipèrent mot mais quelques catachans sifflèrent ou alors glissèrent quelques insultes.
"Bon les messes basses ca suffit, que ceux qui ont des couilles et assument leurs actes s'avancent.

Garett attendit quelques secondes avant qu'une armoire à glace de Catachan ne se place devant lui, deux mètre quarante au bas mot, cent trente kilos de muscles. Frank recula d'un pas après avoir récupérer la veste d'officier de Garett. Prenant une pause décontracté avec une main dans le dos, comme celle qu'il avait devant Liara, il fit signe à l'armoire à glace d'approcher. Le catachan fonça sur lui, upercut, esquive latérale manchette derrière la nuque, balayage au niveau de pied, saut en hauteur, retombé sur le genou, toujours avec main dans le dos, coup horizontaux pour attraper la cible, coup de pied pour renvoyer le bras gauche au loin, attraper la main droite et saut, tentative d'échapper à la prise, forcer sur la main, casser l'avant bras avec un coup de genou et met son adversaire au sol, face contre terre.

"Fin de la démonstration, suivez moi et vous aurez la gloire, décevez moi et je deviendrais vos pires cauchemars, fit Garett. Tu me feras un tour de vaisseau avant d'aller à l'infirmerie." Garett quitta le mess, l'audience soufflée, Frank sur ses talons.

Garett Shadowsword

Messages : 59
Date d'inscription : 04/02/2013
Age : 23
Localisation : Segmentum Obscurus

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Justicars, 59°ème régiment de Krieg, enquête

Message  ma cabane au valhalla le Jeu 15 Mai - 5:53

Un regal merci Smile et bon retour parmi nous ^^

ma cabane au valhalla
T'as vu ton socle ?!

Messages : 960
Date d'inscription : 15/03/2010
Age : 41
Localisation : Secteur Veil Sud, près des glaces eternelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Justicars, 59°ème régiment de Krieg, enquête

Message  Garett Shadowsword le Jeu 29 Mai - 10:40

Retour à la campagne!


"Euh, monsieur? fit l'officier radio. On a un soucis..
-Précisez, répondit Garett, stressé.
Une titanesque explosion illumina le ciel avant que le son ne déferle sur les combattants. Garett saisit le combiné avant de hurler:
-Au rapport!
-Ici Hellhammer! Flotte de colonisation tau en orbite! Ils ont sauté avec nous, monsieur! Leurs vaisseaux sont dans un sale état mais leurs frégates nous on engagé mais on explosé la barge de l'inquisiteur Oretius!
-Comment ca ils ont sauté avec nous?! Ils ne connaissent pas les sauts warp!
-Ils ont utilisé notre couloir et on percé le voile du Warp avec nous en briseur!
-Exterminez les vaisseaux de transport en priorité mais qu'aucun ne vous échappe, ils ne doivent pas pouvoir transmettre ses informations!
-Bien com..."

La communication coupa tandis que des dizaines d'explosions zébraient le ciel.

"On bouge, ordonna Garett. On va au sud vers la tour de garde qu'on a vu sur l'holo map. Frank, je vais prendre la tête de l'arrière garde et aller sécuriser l'installation, tu maintiens les forces tau qui auraient débarquer et les forces d'Oretius, pas de quartier.
-Oui, seigneur."


Garett embarqua à bord de son Leman Russ fétiche, le Pugnis Imperator, un vénérable Leman Russ Vanquisher. Il était suivit de près par le tout aussi Vénérable Executor, une escouade de recrue récente et l'escouade Fenris dans une chimère. Les recrues progressaient à pied, passant de couvert en couvert tandis que les Leman Russ faisaient front, protégeant la chimère derrière. Le petit groupe de combat sortait d'une ferme abandonné, quand une pluie de tir de plasma vint faucher près de six recrues.
"A terre! Hurla Garett. Ennemi xénos droit devant nous, derrière les caisses!"
Un tir particulièrement puissant raya le blindage avant, arracha quelques lambeaux de peinture. Garett se cala un peu dans la tourelle de son char, tandis que les moteurs rugirent pour faire avancer les géants de plastacier. L' Executor repéra un groupe de xéno et les atomisa sans sommation, le Pugnis Imperator se cala face à une grosse exo-armure tau avec une de leurs armes de techno-sorcellerie. Garett pivota légèrement la tourelle et tira en balançant un flot d'insulte au xéno, comment avait il osait s'en prendre à sa personne! L'obus anti char explosa le torse de la machine, tuant son occupant sur le coup. La chimère tentait de passer par la droite des Leman Russ, mais la batisse l'empêchait de passer.

L'Executor avanca implacablement sur le champ de bataille, atomisant des xénos qui se pensaient à couvert de son tir vengeur. Un missile tau tenta sa chance sur le flanc du Pugnis Imperator, faisant tanguer la carlingue du char. Garett s'accrocha de son mieux, de peur d'être désharconné de sa monture de plastacier, après la secousse passée, il fit avancer implacblement le char, fit pivoter la tourelle et tira encore droit dans le torse de l'exo armure XV-88 fautive.
"Pousse ta carcasse, xéno! J'ai besoin de place pour laisser passer mon obus! hurla Garett alors que le dit obus percutait l'exo armure."
L'obus antichar pénétra avec aise l'épais blindage de l'exo armure, arrachant le pilote de son armure protectrice, ainsi que quelques cotes à ce dernier. La chimère réussit enfin à bondir dans le coeur de la bataille, donnant la chasse aux xénos survivants.

"Frank, on a rencontré une résistance xéno ici, fit Garett dans sa radio de commandement. Comment ca se passe de ton coté?
-Oretius est au prise avec les xénos, les survivants de son vaisseau se sont téléportés sur la planète ou son dans deux stormraven qui sont au prise avec Skyhawk au dessus des pIcs à nos cinq heures. L'escouade ultima a subit pas mal de perte mais a repoussé chaque attaques, plus de charge de démolition.
-Très bien,  on va arriver à la tour de garde, le techno prêtre devra réactiver au plus vite l'édiffice. On prend et on tient!
-Oui, Seigneur! répondit Frank.
-Oui, Chef! résonna la radio avec toutes les voix des opérateurs."

(Hésitez pas à donner un petit commentaire ou remarque ^^)

Garett Shadowsword

Messages : 59
Date d'inscription : 04/02/2013
Age : 23
Localisation : Segmentum Obscurus

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Justicars, 59°ème régiment de Krieg, enquête

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:23


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum