Inquisition Wars par Ian Watson (4/5)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Inquisition Wars par Ian Watson (4/5)

Message  Le Dindon le Ven 27 Mar - 15:50

Inquisition wars est un peu un cas particulier dans ce que j'ai pu lire de la BL pour le moment. C'est un "vieux" roman de l'univers de 40k... C'est à dire qu'il date des années 90 avec tout ce que cela comporte. Il a été réédité il y a peu par la BL car il était devenu presque introuvable dans l'ancienne édition. Il ne sera sans doute pas traduit en français étant donné le point de vue de la BI sur le sujet et c'est bien dommage.

Alors j'ai donné 4/5 à ce roman malgré les anciennes références fluffiques pour plusieurs raisons...

Mais tout d'abord, le pitch !

Tout commence sur une planète éloignée où l'Inquisiteur Jaq Drako de l'Ordo Malleus surveille secrètement les actions d'un de ses collègues pour le compte d el'Inquisition lors de la purge d'un monde contaminé par des genestealers. Alors que tout semble simple, très vite vont apparaître de nombreux mystères. Qui sont ces individus qui semblent tirer les ficelles de quelque inommable conspiration dans l'ombre ? Pourquoi tant de choses semblent-elles tourner autour de l'immortalité de quelques individus furtivement évoqués ? A qui peut on faire confiance ?
Ces questions sont au coeur des problèmes de Jaq Drako alors que son monde sombre peu à peu dans le chaos. Il faudra une quête d'une dimension exceptionnelle pour espérer trouver des réponses aux nombreuses questions qui se posent, une quête qui mènera l'Inquisiteur aux confins de l'espace, du temps et du warp et qui nécessitera peut être le sacrifice ultime.


Pourquoi une si bonne note ?
L'ambiance déjà. La façon dont l'histoire est racontée est tordue, barroque. L'auteur nous montre un 41eme millénaire noir et sombre. Il ne fait rien pour l'adoucir, au contraire. Tout est violence et excès. On est loin du style réaliste, SF ou propret de certains romans récents. Ici, on assiste à un chaos de descriptions, d'action, de morts. Tout nous arrive dessus dans un ordre plus ou moins contrôlé et la justification rationelle est loin d'être le principal souci de l'auteur. On pourrait trouver cela brouillon avec les réflexions philosophiques, les descriptions, les digressions qui se balladent joyeusement au milieu du roman à des endroits incongrus... Mais je trouve que ça rend très bien l'ambiance oppressante et obscurentiste de l'univers. On oscille entre le brutalement factuel avec des scènes d'une grande violence et le poétique tordu. J'aime beaucoup. ça marche.
Les personnages sont terribles aussi. Un inquisiteur qui fait passer Ravenor pour un boyscout et Eisenhorn pour un mec vaguement étrange, un squat (si, si ! avec une moto squat en plus !), un assassin callidus, etc... c'est fun. Et les héros sont loin d'être gentils. Ils ont un devoir, des pensées, des craintes qui les font agir ou se poser des questions. Ils ne font pas toujours le bon choix, ils se trompent, ils sont parfois odieux ou insensibles. Dans notre monde, la plupart du temps, ils passeraient pour des ordures, des fous ou de dangereux criminels.
Plein de personnages secondaires aussi, parfois importants, parfois moins. Le point commun, c'est qu'ils risquent tous de mourir au prochain coin de rue. Des morts parfois glorieuses, mais souvent ironiquement dénuées de sens. Dans l'univers de 40k, la mort frappe à tout moment et sans se poser de question, sans prévenir. C'est horrifiant à voir, parce que personne n'y est immunisé dans la série.
Le fluff est bon aussi. Il décrit plein de choses dans plein de domaines. Les bases sont bien présentées et ça rafraichit la mémoire sur plein de sujets. Beaucoup de fluff récent découle de ce genre de livre et des exemples sont nombreux dans cette série. L'autre truc cool c'est que l'auteur décide de ne pas se laisser imposer de limites dures comme celles qui sont légion dans les romans récents et a une grande liberté. On nous entraine de l'oeil de la terreur à Terra en passant par des endroits encore plus exotiques, on rencontre des créatures diverses et des sociétés aussi gothiques que malsaines.

Alors pourquoi pas 5/5 ?

Bah il y a quelques vieilles références quand même, les bases de l'organisation de l'Inquisition par exemple, mais ce n'est pas vraiment un problème... Le truc le plus dommage, c'est que la fin laisse tellement de choses en suspens qu'on aimerait un tome 4. Certains arcs de l'histoire sont un peu oubliés tellement il y a foison d'éléments susceptibles d'être suivis. On en abandonne trop en route, donc. Enfin, dernier gros problème, c'est que la part du destin est vraiment très grande dans le scénario. Bien entendu,ça fait partie du style de l'histoire. Mais parfois on se dit que certains événements tombent un peu du ciel... Reste à savoir si c'est Tzeentch ou l'Empereur qui tire les ficelles...

_________________
Le Dindon nait de l'oisiveté.

When a dark eldar goes to sleep, he checks his closet for Asdrubal Vect. When Asdrubal Vect goes to sleep, he checks his closet for Le Dindon.

The Internet! The only place you can discuss the bra sizes of evil space pirate elves and not be considered overly wierd !

the nerf bat comes for us all in the end.

Le Dindon
rend grâce au dieu machine

Messages : 2789
Date d'inscription : 28/11/2008
Age : 34
Localisation : Bruxelles

http://veilfigurines.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquisition Wars par Ian Watson (4/5)

Message  Elda le Lun 30 Mar - 21:20

Je regrette vraiment que BI se borne à ne pas vouloir traduire cet ouvrage.

En tous cas selon tes mots, il a l'air vraiment très bon.

Pour un mec qui parle anglais à peu prêt, il est chaud à lire?

_________________
"Il avait un regard à faire sauter la petite culotte d'une sororitas"
-Colm Corbec, à propos de Elim Rawne.

"Par les couilles de l'Empereur"
-soldat Julius Hawke, du 383e Dragon de Jouran

Lios (ChuteWil) dans toute sa splendeur:

Elda
a la plus grosse (figurine)

Messages : 1866
Date d'inscription : 30/11/2008
Age : 30
Localisation : Bruxelles

http://veilfigurines.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquisition Wars par Ian Watson (4/5)

Message  Le Dindon le Lun 30 Mar - 21:48

Je pourrais te le prèter pour essayer, si tu veux, comme ça tu verras.
Je ne sais pas trop juger de la difficulté. ça me parait assez tranquille pour qui a l'habitude de lire en anglais mais certaines tournures un peu tordues et une manière d'écrire spéciale peuvent gêner si c'est le premier.

_________________
Le Dindon nait de l'oisiveté.

When a dark eldar goes to sleep, he checks his closet for Asdrubal Vect. When Asdrubal Vect goes to sleep, he checks his closet for Le Dindon.

The Internet! The only place you can discuss the bra sizes of evil space pirate elves and not be considered overly wierd !

the nerf bat comes for us all in the end.

Le Dindon
rend grâce au dieu machine

Messages : 2789
Date d'inscription : 28/11/2008
Age : 34
Localisation : Bruxelles

http://veilfigurines.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquisition Wars par Ian Watson (4/5)

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:51


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum