Know no fear de Dan abnett (??/5)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Know no fear de Dan abnett (??/5)

Message  Le Dindon le Sam 15 Déc - 17:49

Ah ! un second dans la foulée...
Et une note mystère. Pourquoi ? C'est simple : malgré ses qualités, le roman, s'il est seul sur le sujet choisi et ne génère pas de suite, vaut 3/5 à cause de sa fin rapide qui laisse tout en plan. TOUT ! nerdrage. ouais.
Sinon, je lui mettrais bien un 4.5 voire un 5/5 mais pour ça, il faudrait voir la suite.... (que Abnett aurait déjà confirmée... mais sous quelle forme, mystère).
Dans le doute, un 4/5 s'impose.

Résumé : Horus a dit aux Ultramarines de faire cause commune avec les Word Bearers pour mater une waaaagh ork. Et ils le font. L'ennui c'est que Horus est un traitre (spoiler !) et que les Word Bearers vennent pour foutre sur la gueule des Schtroumpfs (spoiler ! spoiler !). Et ils le font.

Bah voila. Pour le coup ça va pas très loin...
Ah si, j'oubliais... Les Ultramarines ne se laissent pas faire.
C'est déjà mieux comme ça...


Alors, sinon, que de la baston, le bouquin ?
Oui et non...
L'essentiel du récit, c'est quand même une orgie de guèguerre à la Abnett... Donc ça bouge, ça pète, Les gentils... euh, je veux dire les Ultramarines, sont dans la merde. Et en 30 pages ça se résout (nan, là pas vraiment de spoilers, hein....)

Alors pour les points positifs, déjà il y a la virtuosité avec laquelle Abnett montre les scènes de bataille et de destruction. Il est vraiment très fort pour ça. C'est très visuel, choc... Et très bien pensé aussi. Dan a le chic pour montrer des tableaux marquants, que ce soit au sol pendant les premiers moments du conflit (tout simplement apocalyptique : à lire vraiment) dans l'espace avec les vaisseaux, dans l'affrontement entre les marines (ou les primarques) ou même encore dans les réseaux du mecanicum. Très fort.
Deuxième point fort, les personnages. Abnett mêle les inspirations et nous propose des personnages marquants et classes. J'ai un petit faible pour les magos du mecanicum, personnellement, ainsi que leurs troupes... mais les autres sont très bons aussi. UN dread vient à l'esprit, ainsi qu'un champion de la légion, côté Calth... Côté spatial, un certain marine envoyé au primarque pour se faire démettre de son rang et dont le destin va s'avérer ironique m'a bien plu...
Et il y a Oll Persson... Un beau clin d'oeil au fluff et un personnage qui n'a pas fini de faire parler de lui... (ou sinon, il faudra que je traque abnett pour lui faire cracher le morceau). Vous me direz ce que vous en pensez... (à mon avis il est tout ce que Grammaticus aurait dû être pour avoir l'air moins con).
Dernier point, le caractère et style qu'Abnett donne à ses marines. Il sont vraiment classe. Les Ultra ont souvent un côté "générique" qui leur colle à la peau, vu les descriptions du 41eme millénaire. Abnett leur rend du volume, leur donne une personnalité et un mode de fonctionnement distinctifs par petites touches... (leur obsession pour le pratique/théorique et les simulations est bien vu).

Autrement, le bouquin est écrit au présent, ce qui est un parti pris curieux mais qui fonctionne. Le style est aussi particulier. Définitivement distinctif par rapport aux autres volumes en tout cas. C'est parfois assez sec et sévère, façon rapport d'action... Mais au final ça rend bien et c'est agréable à lire.

Assez peu de points négatifs, sur ce coup là. On pourra regretter la grande part d'action par rapport à l'intrigue mais le thème du livre ne laisse pas forcément de latitude. Peu de fluff pur et dur aussi, mais les quelques points sont vraiment majeurs (ou en tout cas on le dirait), donc passons. On revient donc aux deux trucs les plus importants : le fait que ça soit un début de série (donc tout reste en suspens) et que la fin soit "à la Abnett" donc super rapide.

C'est peut être efficace, cela dit, vu que je veux vraiment lire la suite !


Note : Guilliman sans casque sur la coque du vaisseau (sur la couverture) en train de botter des culs de WB, finalement, ça ne choque plus tant que ça ! ^^ (c'est expliqué, et assez fun)

_________________
Le Dindon nait de l'oisiveté.

When a dark eldar goes to sleep, he checks his closet for Asdrubal Vect. When Asdrubal Vect goes to sleep, he checks his closet for Le Dindon.

The Internet! The only place you can discuss the bra sizes of evil space pirate elves and not be considered overly wierd !

the nerf bat comes for us all in the end.

Le Dindon
rend grâce au dieu machine

Messages : 2788
Date d'inscription : 28/11/2008
Age : 34
Localisation : Bruxelles

http://veilfigurines.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum