Deliverance Lost par Gav Thorpe (4/5)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Deliverance Lost par Gav Thorpe (4/5)

Message  Le Dindon le Sam 15 Déc - 17:03

Alors, j'ai pris du retard, j'ai lu ça il y a longtemps en fait... J'espère me souvenir assez pour en parler un petit peu.

Donc, déjà, résumé.

Après le massacre d'Istvaan, la raven guard s'enfuit, ses rangs ravagés. Ils mettent finalement le cap vers Terra pour demander de l'aide à l'Empereur et reconstruire leur légion. Là, malgré l'insistance de Rogal Dorn, qui veut incorporer la raven guard à la défense de Terra, l'Empereur donne à Corax un moyen de trouver une solution à son manque d'effectifs. Malheureusement, de longs mois de travail seront nécessaires et les chances de réussite sont faibles.
Pour mener à bien ce projet, Corax retourne sur Deliverance et bientôt les premiers tests sont lancés, prometteurs. Ce que tous ignorent, par contre, c'est que la légion a été infiltrée par alpharius et ses sbires. Le présent de l'empereur pourrait bien tomber entre de mauvaises mains...



Un bon bouquin ? Oui, pas mal. Corax est cool, les passages sur la Raven guard sont bien. L'intrigue est pas mal menée, il y a des révélations ou des indices bien placés. Le début avec l'Empereur et le sprimarques et Terra est excellent.
Par contre, je déteste toujours autant l'Alpha légion dans son état actuel. Un choix crétin de la part d'alpharius pour prendre part à l'hérésie, déjà.
Mais surtout ce côté "ahah on a tout prévu, toujours et on réussit tout..." ça en fait des méchants de série B plutôt que des protagonistes : Ceux qui se feront crever à la fin pour le plus grand plaisir du spectateur qui les aura en horreur depuis 5 tomes (25 ?). Moi je peux pas les sentir, a priori, donc je m'en fous... (à part que j'aimerais bien les voir se planter). Mais là où certains autres ouvrages peuvent nous faire ressentir de l'empathie pour chacun des camps, ici, ce n'est pas le cas.
La fin est donc un peu banale et peu satisfaisante, à part quelques indices qui ne vaudront que s'ils sont développés par la suite.

La principale qualité est donc de nous montrer Corax et sa légion en détail, et ça c'est bien. Les flashbacks aussi sont bien. Dans le reste, vers le milieu du bouquin, il y a des longueurs...


Ah oui et mon principal sujet d'énervement....
J'aimerais savoir comment un primarque peut passer pour un space marine normal.... Déjà ça me fout un peu en rogne mais je peux le digérer... Mais surtout, comment un space marine normal peut-il, en armure, passer pour un humain ? Un civil qui plus est !
On me parlera des champs de camouflage et autres gadgets... Mais ça ne change pas qu'ils pèsent une tonne et qu'ils sont larges comme 3 mecs normaux... Et qu'ils y a le bruit de l'équipement, du pack énergétique et tout....
Même si on prend le meilleur des cas, un marine à poil, avec une soutane, je pense qu'il est difficile pour lui de se fondre dans une foule sans attirer l'attention, même s'il a un champ qui projette une image "normale"... sa masse ne passerait pas inaperçue...
C'est donc mon principal problème avec l'Alpha légion... (enfin un des principaux problèmes) Je n'ai rien contre la notion d'infiltration de la raven guard : sur un champ de bataille, les prises de flanc, etc... ça passe bien. Mais un marine dans une zone civile, ça fout la merde. Sans compter le ridicule de toute la scène dont je parle... Vous saurez en lisant....

Mais mine de rien c'est assez mineur comme grief. Et ça n'a pas gâché ma lecture, donc passons.
Je me suis beaucoup penché sur les points négatifs mais il faut dire que ce sont à peu près les seuls... Le reste est très bien, avec des sujets intéressants abordés dans des situations difficiles. J'ai apprécié donc. En particulier la difficulté dans laquelle se trouve la légion, déjà, mais aussi tous les petits sacrifices et entorses aux règles que Corax est amené à faire et ce que cela implique. (psykers, recrues, expériences etc.)
Quelques bouts de fluff sont aussi de la partie (le destin des recrues par exemple...). Et les implications pour la suite de l'hérésie et qui appartient à quelle faction pour quelles raisons...

Au final un livre solide sans être le meilleur de la série.

_________________
Le Dindon nait de l'oisiveté.

When a dark eldar goes to sleep, he checks his closet for Asdrubal Vect. When Asdrubal Vect goes to sleep, he checks his closet for Le Dindon.

The Internet! The only place you can discuss the bra sizes of evil space pirate elves and not be considered overly wierd !

the nerf bat comes for us all in the end.

Le Dindon
rend grâce au dieu machine

Messages : 2788
Date d'inscription : 28/11/2008
Age : 34
Localisation : Bruxelles

http://veilfigurines.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deliverance Lost par Gav Thorpe (4/5)

Message  VULKAN le Dim 10 Fév - 21:28

Je viens de le finir, j'attendais beaucoup de ce livre surtout après le Premier Hérétique. Un bouquin qui dans l'ensemble tiens plutôt bien la route sans être le meilleur comme la bien dit dindon.

Le gros point positif, on a la un primarque un vrai! Avec des corones pas comme un certain Lor...um... um. Il garde la tête haute alors qu'il a perdu la quasi totalité de sa légion sur Istavaan. Sinon dans l'ensemble on a des personnages plutôt pas mal, un Corax au top, beaucoup de personnage secondaire bien sans être aussi excellent comme un Abnett aurait pu faire mais bien. Les dialogues sont souvent court et vont droit au but, pas de perte de temps en veine parole voyons! Les dialogues sont à la hauteur des marines et je m'en plaint pas par contre le reste de l'écriture de Thorpe est à la même hauteur.

Le bouquin tiens un excellent scénario la retraite de Corax d'Istavaan et la quête de ce bon primarque pour la reconstruire et se venger de cette infamie. Bien sur il fallait des méchants et la on trouve l'Alpha Légion qui sont toujours aussi antipathique. Et Gav m'a quand même en partie eu à la fin avec les hydres. Deux trois petites choses sont quand même un peu grosse comme la souligné dindon, pour ma part je retiens surtout le titan...

Ce qui est le plus négatif pour moi c'est l'écriture de Thorpe qui n'a vraiment rien d’extraordinaire, c'est de l'écriture de marines ça ne vole pas bien haut. Les descriptions ne sont pas terribles et empêchent de s'intégrer vraiment dans l'univers pendant la lecture.

Voila donc un livre pas mal qui nous apprend quelques trucs bien sympa sur la création des primarques, mais pas de révélation fracassante. Je regrette quand même que il n'y est rien sur le sort des Iron hands et Salamanders. Une écriture bien faiblarde mais un bon scénar et des persos intéressants.

VULKAN
Brûle, mutile et tue, dans le désordre

Messages : 1145
Date d'inscription : 29/11/2008
Age : 26
Localisation : perdu derrière les lignes ennemies loin au Nord! ( Villeneuve d'ascq )

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum