Légende, de David Gemmell (17/20)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Légende, de David Gemmell (17/20)

Message  Elda le Lun 2 Aoû - 9:53



Légende, de David Gemmell... GUEmmell comme me le fait remarquer le corbeau.

Mais...mais ce n'est pas un bouquin de la Black Library?! Mais ça ne parle pas de Warhammer?!

Et bien non, mais pourquoi pas en faire la critique ici entre nous? Après tout, c'est un forum de figurines mais aussi un lieu de réunion de notre bande. Et nous n'avons pas que les figurines comme passions...enfin presque pas que!

Donc voilà, j'ouvre une porte qui je l'espère ne vous dérangera pas: celle de la critique de la littérature, quelque soit son sujet!

Iyaaa.

Alors on est partit avec Les Fourberies de Scapin de Molière...


EUh...ou pas!


Donc...

Pour la petite histoire: mon père m'a offert un livre de Fantasy. Le tome I de l'épée de vérité de Goodkind pour être précis. Ca m'avait l'air intéressant et ça me changeait de la SF (j'étais alors en plein "Messie de Dune" de Herbert dont je ferai un jour la critique -plus que positive-, si j'ai le courage!). Et au hasard d'une discussion avec Dindon qui est un grand lecteur, je lui demandais s'il avait lu Goodkind. Non seulement il me dit que oui, l'intégrale (soit les 11 tomes de 700 pages...le sadomaso...) mais en plus il me donne son avis sur la chose. Un avis plutôt mitigé. Il sent alors que je débute complètement dans la Fantasy. Il n’a pas tord… j’ai des années de retard et je suis un véritable inculte en la matière… à part quelques classiques comme Tolkien, je ne connais pas grand-chose alors que j’aime bien ça ! Et là, il me conseille quelques références qui lui paraissent "phares".

Parmi celles-ci, j’ai le droit à David Gemmell et ses bouquins qui ont l’air de lui avoir fait de l’effet. C’est donc avec une confiance aveugle que je me suis jeté sur le premier livre de Gemmell, Légende.


Légende, c’est donc ma ré-introduction voire introduction dans la fantasy après une longue période de SF aux succès mitigés (ce n’est pas que la BI ce n’est pas toujours bien mais…ce n’est pas toujours bien).

Pour la quatrième de couv’ :

« Druss est une légende.
Ses exploits sont connus de tous. Mais au lieu de la richesse et de la célébrité, il a choisi de vivre retiré loin des hommes, au sommet d'une montagne, avec pour seuls compagnons quelques léopards des neiges. Là, le vieux guerrier attend son ennemi de toujours, la mort.
Dros Delnoch est une forteresse.
C'est le seul endroit par lequel une armée peut traverser les montagnes. Protégée par six remparts, elle était la place forte de l'Empire drenaï. C'est maintenant leur dernier bastion, car tous les autres sont tombés devant l'envahisseur Nadir.
Son seul espoir : le vieux guerrier. »

Et donc je commence ce livre. Et là, maxi claque. Ouais, j’annonce la couleur DILLECTE MEC ! Chui comme ça moi… Donc !
Une introduction légèrement longuette mais bien chouette avec un personnage aux allures pas vraiment héroïques qui, on s’en doute bien, a l’air de cacher en lui quelque chose d’assez puissant.

Bon, c’est délicat de rentrer dans les détails car il n’est pas question de spoiler. Ce qu’on peut retenir de vraiment intéressant à mon sens, ce sont :
-Les personnages, très charismatiques et vraiment vraiment classes. Quand je pense à Druss la légende….aie aie aie la sur-mega-claque ! On s’y attache très vite !

-Il y a aussi le fait que les personnages sont souvent des brutes mais sont avant tout humains. Aussi sont ils soumis à des préoccupations et à des fatalités telles que la mort bien plus souvent que l’on pourrait le penser. Donc pas de surhomme invincible. Et ça, ca fait du bien !

-Les réflexions sur la mort et sur les objectifs de la vie sont d’ailleurs bien intéressantes. Certains persos arborent bien le débat et on sent qu’ils sont tourmentés par des pensées pas forcément optimistes mais terriblement réalistes. On peut même ramener le tout à sa propre existence et ça donne à réfléchir. Sans être un traité philosophique hein, c’est quand même relativement simple, mais c’est du bon.

-Le scénario qui est bien mené et qui fait gonfler la bulle du suspense à un bon niveau avec de bonnes idées et une trame générale bien ficelée.

-Les répliques parfois hilarantes des différents personnages (qui a parlé de Druss). J’ai plusieurs fois éclaté de rire en lisant certaines d’entre elles !

-L’action : on a de la vraie action. A savoir pas des phases de marins de le espace mongoliens qui se battent pendant 80% du livre mais des phases courtes et intenses. En gros, le roman affiche clairement qu’il parle de guerre et pourtant…seulement 25% doivent être liés à la baston. Et à la bonne baston. Et ça c’est vraiment bien. On en se perd pas dans les descriptions de combat qui durent des heures et qui au final ont un gout fade (quand elles en ont encore un…). On a de vraies scènes : barbares, violentes, efficaces et plus que tout supra classes.

-Les scènes improbables « qui ont la classe ». Difficile d’en dire plus mais ya des trucs qui sont…juste trop cools.

-Le style léger et efficace qui passe bien et qui fait qu’on ne voit pas passer les pages.

Voilà pour les points (super) positifs…maintenant passons aux points négatifs car il yen a quand même quelques uns :

-Rah je ne peux pas spoiler mais il ya une histoire d’amour un peu trop rapide à mon sens.

-La fin est assez…assez improbable. Loin de la classe générale qu’a le roman. C’est classe, mais pas comme on aurait pu l’espérer. Et puis y a un truc vraiment cul-cul la praline qui ponctue amèrement le roman pourtant en dehors de ce genre de connerie. C’est dommage.

-J’ai sentit quelques longueurs à un moment. Je chipote sur ce point car l’ensemble passe très bien mais bon. Valà.


Bref, au final, c’est du très lourd et j’ai prit un énorme plaisir à lire ce bouquin. Je lui attribuerai donc la note de 17/20 (et bim). Dindon m’avait dit : « tu verra, c’est comme un bon film, ça coule tout seul ». Et bien je confirme.

Un point qui pourrait paraitre nécessaire de relever, pour en avoir discuter avec un autre pote : l’histoire et les intrigue font assez « classique et déjà vues »… ouais mais quand on regarde la date de publication, on se dit qu’il était presque en avance sur son temps le Gemmell. Le roman a été publié en 1984.

Bref, du lourd.

_________________
"Il avait un regard à faire sauter la petite culotte d'une sororitas"
-Colm Corbec, à propos de Elim Rawne.

"Par les couilles de l'Empereur"
-soldat Julius Hawke, du 383e Dragon de Jouran

Lios (ChuteWil) dans toute sa splendeur:

Elda
a la plus grosse (figurine)

Messages : 1866
Date d'inscription : 30/11/2008
Age : 30
Localisation : Bruxelles

http://veilfigurines.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Légende, de David Gemmell (17/20)

Message  Le Dindon le Lun 2 Aoû - 11:23

Micro remarque of Ze Dindon :

Les intrigues de gemmel ont en général une base bien classique (sans être évidentes, car dans le détail, ya de la recherche efficace et profonde), mais le talent de l'auteur, c'est ce qu'il en fait. Il leur donne une ampleur et une classe folle. Sa manière de raconter change le "des soldats de second ordre sont assiégés dans une forteresse par une armée innombrable" en un récit épique, fort, visuel et hyper entrainant. Méga coupd de coeur, donc, pour un auteur qui avait LE Talent.

Sinon, pour laisser le côté fleur bleue du dindon s'exprimer (car il n'y a pas que la guerre dans le dindon et que même les space wolves aiment les sucreries... Et je ne parle pas des tyranides), ça fait du bien une petite histoire d'amour au milieu de toute cette violence et ça fait contraste. D'autant plus que c'est pas ces screugneugneu d'auteurs de la BL qui nous en pondraient une qui vaut qu'on la lise, avec leur couillons de space marines et ces tapettes d'eldars... Huhuhu.

_________________
Le Dindon nait de l'oisiveté.

When a dark eldar goes to sleep, he checks his closet for Asdrubal Vect. When Asdrubal Vect goes to sleep, he checks his closet for Le Dindon.

The Internet! The only place you can discuss the bra sizes of evil space pirate elves and not be considered overly wierd !

the nerf bat comes for us all in the end.

Le Dindon
rend grâce au dieu machine

Messages : 2788
Date d'inscription : 28/11/2008
Age : 34
Localisation : Bruxelles

http://veilfigurines.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Légende, de David Gemmell (17/20)

Message  Teh Metil le Lun 2 Aoû - 13:12

Et au hasard d'une discussion avec Dindon qui est un grand lecteur, je lui demandais s'il avait lu Goodkind. Non seulement il me dit que oui, l'intégrale (soit les 11 tomes de 700 pages...le sadomaso...) mais en plus il me donne son avis sur la chose. Un avis plutôt mitigé.

Whaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaat ?

Nan mais nan ! Pô possible ... It's a li(v)e !

J'ai lue aussi cette série et mon avis était beaucoup moins mitigé, surtout après avoir terminé les 2 séries de Robin Hobb qui là m'ont vraiment déçues par rapport aux premiers tomes qui étaient prometteurs ("Assassin Royal" et "Les aventuriers de la mer"). Sur 11 bouquins un seul m'a un peu déçu, j'ai trouvé le reste d'une qualité assez homogène, sur tout les bouquins on a envie de savoir la suite à chaque fois, enfin c'est l'impression que j'en ai eu quand j'étais dedans.
Une fois la grande trame révélée, elle reste simple mais est bien maintenue par des rebondissement, des personnages qui réapparaissent au cours de l'histoires, certains dont on ne fait pas forcément très attention.
(Par contre, ne regardez SURTOUT PAS la série TV qui en a été faites ^^).

J'aime beaucoup Gemmell pour ses trames épurées, ses livres sont vraiment agréables à lire et tiennent bien en halène le lecteur, on rentre facilement dans son univers, la lecture en est légère et agréable qu'on en rate parfois ses stations de métros :p

Après Elda si tu veux quelques bouquins de SF ou des conseils sur des séries j'ai quelques trucs qui trainent sur mes armoires Smile
Que ce soit des petites séries de Moorcok, Michel Robert, ou bien des grandes suites de Glen Coock ou Jim Butcher (Dindon, si tu n'as pas lue sa série Furies of Calderon... rah s'trop fou ! :p)

(raaaaaah ça fait plaisir de voire autre chose que la BL :p)

Teh Metil
Chloroformiate de Méthyle, en fait...

Messages : 135
Date d'inscription : 15/12/2009
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Légende, de David Gemmell (17/20)

Message  VULKAN le Lun 2 Aoû - 13:32

Druss la légende un livre qui a une place de premier choix sur ma bibliothèque^^
Un bouquin je que j'ai adoré lire!! Excellent

VULKAN
Brûle, mutile et tue, dans le désordre

Messages : 1145
Date d'inscription : 29/11/2008
Age : 26
Localisation : perdu derrière les lignes ennemies loin au Nord! ( Villeneuve d'ascq )

Revenir en haut Aller en bas

Re: Légende, de David Gemmell (17/20)

Message  Wiltraft le Mar 3 Aoû - 0:11

Je me demande si je ne devrais pas suivre ton initiative en parlant de la série SF que je lis en ce moment. Par contre je ne suis pas fort pour donner des notes^^.

Wiltraft
a le Typhus (et des zombies)

Messages : 517
Date d'inscription : 08/02/2009
Age : 29
Localisation : Perdu dans le Warp

Revenir en haut Aller en bas

Re: Légende, de David Gemmell (17/20)

Message  Elda le Mar 3 Aoû - 8:49

Wiltraft a écrit:Je me demande si je ne devrais pas suivre ton initiative en parlant de la série SF que je lis en ce moment. Par contre je ne suis pas fort pour donner des notes^^.

Et Gemmell se souleva, empoignant sa hache à double tranchant pour la lancer vigoureusement dans le crane de celui qui osait le mépriser: "hey, ici, c'est de moi qu'on parle!".

Donc n'hésites pas à ouvrir un nouveau sujet. J'ai ouvert cette porte en me demandant pourquoi on ne l'avait pas fait avant donc justement, profitons en.
Mais ne commençons pas à déblatérer dans ce topic, siou plait.


_________________
"Il avait un regard à faire sauter la petite culotte d'une sororitas"
-Colm Corbec, à propos de Elim Rawne.

"Par les couilles de l'Empereur"
-soldat Julius Hawke, du 383e Dragon de Jouran

Lios (ChuteWil) dans toute sa splendeur:

Elda
a la plus grosse (figurine)

Messages : 1866
Date d'inscription : 30/11/2008
Age : 30
Localisation : Bruxelles

http://veilfigurines.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Légende, de David Gemmell (17/20)

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 18:14


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum