Cain's Last Stand Par Sandy Mitchel (4/5)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cain's Last Stand Par Sandy Mitchel (4/5)

Message  Le Dindon le Sam 22 Mai - 15:06

Voila encore un tome de la série des aventures de Ciaphas Cain, Héros de l'Imperium. Cette fois c'est le 6.

Pitch.
Cain est à présent assez âgé (bah ouais, plus de 80 ans à fuir les divers ennemis du genre humain et à passer pour un héros ensuite), et il goûte à une retraite bien méritée dans la Schola progenium de la planète qui a vu naître sa réputation de guerrier invincible protecteur de la veuve et de l'orphelin, fléau des xénos et des hérétiques de tout poil. Malheureusement, comme d'habitude, les choses n'attendent que l'occasion propice pour mal tourner et Cain va devoir faire face aux conséquences d'événements vieux de plusieurs décennies. Entre infestations tyranides et suspicions d'un ennemi encore plus ancien, on se demande comment la situation pourrait être pire. Heureusement, comme le dit le proverbe Valhalan bien connu, n'importe quelle situation, si mauvaise soit-elle, peut toujours empirer. Et c'est donc sans surprise qu'on apprend que la 13 eme croisade noire d'Abaddon vient tout juste de frapper l'imperium au crépuscule du 41eme millénaire. Cain va avoir du boulot...

Bon, maintenant, on connait la chanson et on s'attend au style. Y a t il encore un intérêt à lire ça ?
Oui. On connait, mais ça fonctionne toujours aussi bien qu'avant. Le style est le même et on prend toujours le même plaisir à voir évoluer Cain et Jurgen dans des situation désespérées. Les gags sont là, les personnages aussi. les ingrédients prennent bien.
D'accord, on n'a plus la même surprise et le goût de l'innovation comme il y avait au début. Par contre, le sujet est peut être mieux maîtrisé et plus fluide. Cette fois on évite aussi les trop fréquents redites des mêmes formules (ce qui pouvait agacer dans certains tomes précédents).
On a aussi la conclusion d'un acte des aventures de Ciaphas : les tomes 4, 5 et 6 formant un tout. C'est agréable.
Une série solide et bien menée qui compense par son assurance et sa mécanique bien huilée la perte de surprise quant au sujet.
Placer de plus les événements à la fin de la carrière du commissaire est très sympa et on voit donc une autre facette du personnage, celle qu'il mentionnait parfois dans les tomes précédents quand il parlait de ses élèves-commissaires. Le scénario se tient bien, lui aussi et c'est chouette même s'il n'est pas transcendant d'originalité et de rebondissements.

En point négatif, je dirais la fin du livre qui est à la fois rapide et peu satisfaisante (sans entrer dans les détails). L'auteur a su éviter un précipice de façon très 40k-esque mais il nous sert une résolution qui ne contente pas mon envie de réponses à grande échelle. Enfin, après tout, Amberley critique souvent Cain lui-même pour ne s'intéresser qu'à ce qui le touche directement.
Peut être que cette fin vient de là...
Espérons en tout cas que ce dénouement reviendra lui mordre les orteils quand il ne s'y attendra plus pour nous donne rune autre occasion de passer un bon moment...

_________________
Le Dindon nait de l'oisiveté.

When a dark eldar goes to sleep, he checks his closet for Asdrubal Vect. When Asdrubal Vect goes to sleep, he checks his closet for Le Dindon.

The Internet! The only place you can discuss the bra sizes of evil space pirate elves and not be considered overly wierd !

the nerf bat comes for us all in the end.

Le Dindon
rend grâce au dieu machine

Messages : 2789
Date d'inscription : 28/11/2008
Age : 34
Localisation : Bruxelles

http://veilfigurines.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum