Duty Calls, par Sandy Mitchell (4/5)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Duty Calls, par Sandy Mitchell (4/5)

Message  Le Dindon le Dim 31 Jan - 11:11

Encore un roman de Ciaphas Cain, le cinquième pour être précis. On continue sur notre lancée...

Ciaphas, après les événements de Gravalax (voir le tome 1), se retrouve transporté avec son régiment mixte de Valhalla vers une nouvelle zone de guerre. Cette fois, une douzaine de régiments ont été appelés en renfort pour pacifier une planète (Periremunda) où une série d'émeutes et de rébellions ont eu lieu sans raison apparente. Le sixième sens de Cain est en éveil : il y a quelque chose qui ne tourne pas rond et une raison plus sinistre à sa présence sur Periremunda. Il ne tarde pas à découvrir une première couche de faux-semblants lorsqu'il devient la cible d'un attentat en pleine ville. D'ailleurs, les choses ne s'arrangent pas quand il semble devenir la cible prioritaire de tous les hérétiques, sécessionnistes, aliens, sectateurs, mécontents, manifestants, vendeurs par correspondance de la planète... Evidemment, tout ceci va rendre les tentatives de Cain pour se la couler douce bien plus difficiles que prévu. D'autant qu'il va retrouver sur place une vieille connaissance...


Une bonne note pour un bouquin sympa. Effectivement, on commence à connaître le principe : cain essaie de rester au chaud, bien planqué loin de l'ennemi et au final se retrouve toujours là où il préfèrerait ne pas être, épée tronçonneuse à la main. On retrouve aussi les habituelles expressions consacrées de l'auteur (les mains qui le titillent, l'odoriférant Jurgen, etc...). Au delà de ça, on retrouve quand même les personnages avec plaisir et je n'ai pas été trop lassé par la répétition : l'auteur nous offre assez de joyeusetés nouvelles pour compenser.
L'histoire est pas mal avec plusieurs couches, et ennemis qui s'entrecroisent. Des situations bien étranges et des scènes épiques. On évite les scènes de bataille rangée longuettes pour se concentrer sur les tentatives de Cain hors du champ de bataille la plupart du temps, ce qui est bien. Des interludes comiques viennent agrémenter le tout judicieusement.
Enfin, l'auteur s'inscrit résolument dans un nouvel axe qui suit le précédent roman et nous amène vers des événements importants de la fin du 41eme millénaire et de la carrière de Cain en disséminant des indices et des explications qui entretiennent agréablement u certain mystère sur la finalité du scénario... On progresse donc un peu, ce que je trouve important (en général, ça m'énerve pas mal quand on n'a pas eu droit à au moins une ou deux hypothèses de début de réponses par rapport au tome précédent).
Au final on ne s'ennuie pas et, mieux, on attend la suite avec impatience. Bref, un bon roman, qui, même s'il n'est pas une révélation, reste très sympathique à déguster.

_________________
Le Dindon nait de l'oisiveté.

When a dark eldar goes to sleep, he checks his closet for Asdrubal Vect. When Asdrubal Vect goes to sleep, he checks his closet for Le Dindon.

The Internet! The only place you can discuss the bra sizes of evil space pirate elves and not be considered overly wierd !

the nerf bat comes for us all in the end.

Le Dindon
rend grâce au dieu machine

Messages : 2788
Date d'inscription : 28/11/2008
Age : 34
Localisation : Bruxelles

http://veilfigurines.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum