Les Anges Déchus par Mike Lee (2,5/5)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Anges Déchus par Mike Lee (2,5/5)

Message  Le Dindon le Jeu 30 Juil - 22:53

Encore un bouquin de lu. J'arriverai au bout, j'y crois....
Bon, avant de parler du livre, comme d'hab, vous connaissez la musique...

50 ans ont passé depuis le tome précédent qui nous narrait les exploits de deux jeunes chevaliers de Caliban, Zahariel et Nemiel, cousins, mais qui s'aimaient comme des frères et que rien ne pourrait jamais séparer tant leur amour fraternel était grand et fort comme les sentiments qui unissent deux frères, différents, mais inséparables tels les fils d'une même fratrie et pourtant.... Bref, depuis le retour des anges. (Ligotez Elda et baillonnez le maintenant ! Vite ! il fait une rechute.) Un desdits cousins se retrouve aux côtés du Lion, jeune Frère rédempteur et fougueux space marine, l'autre a, pour tout salaire après ses actes glorieux, été envoyé sur Caliban pour y être oublié comme une vieille chaussette. Nous suivons alors le parcours de ces deux marines aux prises avec des problèmes bien épineux. Nemiel se retrouve plongé dans les combats du début de l'Hérésie d'Horus alors que Lionel lance une action téméraire sur un monde forge assiégé par les traîtres. Zahariel se bat quant à lui contre les quotas de novices à entrainer et les rations alimentaires à dénombrer pour que l'intendance fonctionne correctement. Et parfois, il fourre son nez dans des problèmes d'insurection de la population native de Caliban. En effet, les ennuis ont commencé et on ne peut plus faire confiance à personne : les trahisons se multiplient et tout le monde a quelque chose à cacher....


Bon, alors je le dis tout de suite, niveau style, c'est bien mieux que le précédent. Elda va être content. J'aurais mis 3 au moins pour la forme et l'écriture. Par contre c'est le fond qui pose problème.
Rien à dire sur Mike Lee, il se débrouille bien, il reprend le boulot d'un autre sans problème, jongle avec les points de vue et écrit tout à fait correctement. Satisfaisant.
On voit des persos sympa en plus. Bon, Zahariel et Nemiel on connait. Mais ya aussi un Cypher, l'ami Astellan cher à Gavin Thorpe etc. Les nouveaux persos sont bien aussi. Les aventures sont pas mal non plus, ça avance, ya de l'action et des ttrucs cools.
(Note sur les combats spatiaux où dans ce livre, étrangement, tout se passe hyper vite en quelques secondes, là où, partout ailleurs, vu les distances, ça prend des heures pour une torpille de traverser le vide stellaire.... pas cool, ça.)

L'ennui vient du déroulement global. Là où les autres livres, même moins bons sur pas mal de points, éveillaient ma curiosité par des questions en suspens quant à la vraie trahison, la rébellion, l'attitude de Lionel, ici, on dirait qu'on ne s'éloigne pas des sentiers battus de beaucoup...
Je ne ferai pas de Spoilers, mais si l'auteur ne répond pas à toutes les questions, les réponses qu'il donnent sont un peu anticlimatiques par rapport aux mystères qui ont été soulevés auparavant. Certe, on apprend un ou deux trucs sur Lionel, mais ça m'a déçu. Oui, on voit Luther, mais pareil, c'est pas terrible. On ne comprend pas très bien certains enchainements, les motivations sont obscures et ça part dans tous les sens sans donner un axe qui ferait rêver.
Je n'aime pas les dark angels, j'avais été intéressé par certains mystères (Qui de Luther et de Lionel est le vrai traitre, par exemple...) mais là, le soufflé est retombé et c'était que du vent... A moins d'un troisième tome qui partirait dans une direction plus dangereuse et originale, je me déclarerais déçu et c'est ce qui motive une note sévère pour un livre qui n'est pas mauvais.

PS : Ah ouais, au fait, dans ce livre on apprend que Lionel, soit il est bien couillon (hahaha) soit c'est une petite enflure (mais ça, je le pensais déjà !).

PPS : on apprend aussi que le vrai primarque, c'est pas Lionel, c'est ----Censuré par l'Inquisition----

_________________
Le Dindon nait de l'oisiveté.

When a dark eldar goes to sleep, he checks his closet for Asdrubal Vect. When Asdrubal Vect goes to sleep, he checks his closet for Le Dindon.

The Internet! The only place you can discuss the bra sizes of evil space pirate elves and not be considered overly wierd !

the nerf bat comes for us all in the end.

Le Dindon
rend grâce au dieu machine

Messages : 2788
Date d'inscription : 28/11/2008
Age : 34
Localisation : Bruxelles

http://veilfigurines.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Anges Déchus par Mike Lee (2,5/5)

Message  Elda le Jeu 30 Juil - 23:59

OH purée! Je sens que je vais malencontreusement passer à coté de ce livre!

Pas très appétissant comme analyse. Au final, ça semble être droit dans la lignée destructrice du Retour de les anges...

Merci pour ces lignes encore une fois bien agréables à lire.

_________________
"Il avait un regard à faire sauter la petite culotte d'une sororitas"
-Colm Corbec, à propos de Elim Rawne.

"Par les couilles de l'Empereur"
-soldat Julius Hawke, du 383e Dragon de Jouran

Lios (ChuteWil) dans toute sa splendeur:

Elda
a la plus grosse (figurine)

Messages : 1866
Date d'inscription : 30/11/2008
Age : 30
Localisation : Bruxelles

http://veilfigurines.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Anges Déchus par Mike Lee (2,5/5)

Message  Le Dindon le Ven 31 Juil - 10:18

Merci Elda :p
Tu es arrivé jusqu'au bout sans tuer personne ?^^
Sinon, le livre est pas désagréable à lire, hein, ça se tient, c'est juste que je trouve que c'est pas révolutionnaire, on s'en tient au fluff bien plat, sans innovation importante ou prise de risque.

Bon, je sais que ya pas si longtemps je ralais contre les idées parfois loufoques d'abnett et ses changements inutiles du fluff établi mais :

1) les dark angels, c'est un cas spécial
2) ce qui est cool, c'est les vraies ambiguités et les vrais mystères dans le fluff de 40k ; avoir des réponses est essentiel mais le doute est toujours une bonne chose.

La ligne juste est difficile à trouver entre conservation du fluff établi, sûr et ancien et les innovations intéressantes : d'un côté, on s'ennuie parce qu'on sait déjà tout, de l'autre, on s'énerve parce que ya des morceaux qu'on aime qui disparaissent ou sont transformés...

Mais je crois que ça vaut le coup quand même : parfois on se plante (Légion) mais parfois c'est grandiose (mechanicum) !

Là, on nous a donné des indices vers un fluff très classe et des mystères intéressants dans les précédents romans, mais au moment de concrétiser, on dirait qu'ils ont eu peur et se sont tourné vers du plus consensuel.
Enfin bref, le livre vaut quand même à être lu, à mon avis, pour se faire une idée. Il n'est pas un chef d'oeuvre mais reste lisible. J'ai mis une sale note par énervement, j'imagine. Ou alors pour prouver que je ne suis pas un lecteur complaisant. Ou alors parce que ça parle de Dark Angels... Qui sait ? Comme les eldars, les dindons sont... mystérieux et insondables... Et vicelards aussi.

_________________
Le Dindon nait de l'oisiveté.

When a dark eldar goes to sleep, he checks his closet for Asdrubal Vect. When Asdrubal Vect goes to sleep, he checks his closet for Le Dindon.

The Internet! The only place you can discuss the bra sizes of evil space pirate elves and not be considered overly wierd !

the nerf bat comes for us all in the end.

Le Dindon
rend grâce au dieu machine

Messages : 2788
Date d'inscription : 28/11/2008
Age : 34
Localisation : Bruxelles

http://veilfigurines.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Anges Déchus par Mike Lee (2,5/5)

Message  Elda le Mar 30 Mar - 15:50

(j'ai modifié le titre du post pour avoir le nom français du roman^^)

Bon et bien je suis un vrai flemmard et j'ai lamentablement manqué à mes fonctions en ne rédigeant pas de critique sur les Anges Déchus. Mais mieux vaut tard que jamais comme dirait l'autre!

Donc les Anges Déchus de Mike Lee.

La base de ce bouquin, merdiquement introduite par le Retour des Anges, était franchement dégueulasse. En plus ça parle des Dark Angels qui ont tendance à être plutôt ennuyeux. Je ne reviendrai pas sur l'histoire du Retour des Anges et je serai assez bref dans mes propos ici car Dindon a bien résumé l'histoire mais malgré un début de lecture accompagné d'une bien méritée appréhension, j'ai plutôt apprécié ce livre.

Notamment car les deux histoires qui se croisent sont intéressantes. J'ai apprécié celle sur Caliban qui relève plus de l'enquête qu'autre chose tandis que celle sur "jenemerappelleplusdunomdelaplanete" a une fin bien classe. De plus, on a quelques réponses à certaines énigmes du Retour des Anges. Mais.

Maiiiis...

Mais voilà, les réponses ne sont pas celles qu'on attend, surtout après la fin brutale du Retour des Anges. Si j'ai passé un moment agréable à lire ce bouquin, il ne m'a pas apporté ce que j'attendais et j'en suis assez déçu. En fait, c'est assez étrange mais ce livre répond à une petite interrogation qu'une petite partie des lecteurs du Retour des Anges a du ou pas se poser (et que Scanlon traitait à peu prêt en plus) en ignorant plus ou moins LA question de base à laquelle on attendait une réponse. C'est presque frustrant, et si on a l'impression de voir émerger de temps en temps quelques élements potentiellement intéressants, ils sont vite oubliés. Vraiment dommage.

Bon on a quand même quelques révélations (si on peut appeler ça comme ça) et on ressent bien la frustration des Dark Angels et des calibanites sur Caliban ce qui est plutôt sympa. Mike Lee se débrouille même pour intégrer les Dark Angels dans le bordel de l'Hérésie d'Horus en leur offrant un impact qui peut être vu comme décisif ce qui n'était avant pas vraiment le cas. Là aussi c'est cool.

Je regrette par contre la manière dont est présenté le personnage du Lion. C'est un primarque bowdel! Et on le voit ici implicitement et explicitement comme un idiot sans charisme ni aucune classe. C'est vraiment vraiiiment très dommage.

Enfin, ce bouquin m'a aussi confirmé que Mike Lee a un talent fou pour décrire les Astartes. Ils sont vraiment classes et il les décrit à merveille. Après je trouve que certains personnages secondaires intéressants manquent d'étoffe des fois et c'est un peu dommage.

Voilà, une note de 3/5: C'était une lecture sympa mais rien de transcendant.

_________________
"Il avait un regard à faire sauter la petite culotte d'une sororitas"
-Colm Corbec, à propos de Elim Rawne.

"Par les couilles de l'Empereur"
-soldat Julius Hawke, du 383e Dragon de Jouran

Lios (ChuteWil) dans toute sa splendeur:

Elda
a la plus grosse (figurine)

Messages : 1866
Date d'inscription : 30/11/2008
Age : 30
Localisation : Bruxelles

http://veilfigurines.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Anges Déchus par Mike Lee (2,5/5)

Message  Freepan le Ven 29 Avr - 22:34

J'ai fini les anges déchus il y a maintenant une semaine.

Je ne vais pas répéter ce que disent elda et le dindon ... étant donné que l'on a le même avis sur ce bouquin et qu'ils le font très bien.

Sans trop paraphraser nos deux critiques, l'histoire se lit bien qu'un effort est demandé au début.

Des questions intéressantes, des réponses intéressantes ... mais MAIS ? Des points très important sont soulevés, qui seront je ne le doute pas réintroduit dans un autre volume dédié aux dark angels (au grand dam de elda), mais mis en suspense de manière maladroite.

... et Lionel est un cas soc.

Freepan
en perm' au pays des Tau

Messages : 183
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 27
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Anges Déchus par Mike Lee (2,5/5)

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:32


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum