Tales of Heresy (recueil de nouvelles) (4/5 global)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tales of Heresy (recueil de nouvelles) (4/5 global)

Message  Le Dindon le Dim 29 Mar - 22:18

Alors, voila le premier recueil de nouvelles de la série de l'Hérésie d'Horus. J'en entends déjà qui vont se plaindre "ouais, bah voila, on arrivera jamais à la fin...", "moi je veux voir la suite de l'histoire de Horus", "les boites de figs sont trop chères" et j'en passe.
Alors laissez moi vous dire que des recueils comme ça, j'en veux bien d'autres. Et voila. Je mets pas un 4/5 par hasard.
Alors qu'en dire ?

Cette fois, pas de pitch global, ce serait idiot, vu que les nouvelles n'ont presque rien à voir entre elles. En effet ça traite de plein de sujets différents ayant pour seul lien l'époque : tout au début de l'hérésie ou avant. Au passage, j'ajoute qu'une fois de plus il n'est pas nécessairement question de l'hérésie elle-même, mais de l'époque globale "grande croisade et hérésie", n'en déplaise à certains. J'ai aimé, en particulier pour les infos apportées.

Au delà de ça, les nouvelles, globalement sont bien écrites, prenantes et du genre où on a du mal à arrêter en cours de route. La plupart donnent des points de vue originaux et des informations intéressantes sans être non plus hyper fracassantes à quelques petites exceptions près. Elles sont généralement longues et valent leur pesant de pages, ce qui est une bonne nouvelle (san jeu de mots). Les personnages sont intéressants pour la plupart, pas mal développés en général et sont souvent uniques et repérables facilement, en plus plusieurs sont réellement attachants (autant qu'on puisse l'être dans 40k).

Pour le détail, voici un cours panorama.

1) Blood Games par Abnett 4,5/5
Bien écrit, intriguant, haletant, bien construit... Une première partie absolument terrible et une seconde légèrement moins grandiose en comparaison mais très intéressante quand même. Beaucoup d'infos sur un organisme assez rarement développé. Le tout se passe sur Terra. Une entré en matière choc. Plusieurs clins d'oeil qui valent le détour et des références classieuses.

2) Wolf at the door par Mike Lee 4,25/5
Pas mal rendu du tout. Le personnage principal est très cool. L'action intéressante et on a envie de connaître la suite. Des scènes chouettes et ça rendrait pas mal sur un écran. On y parle de space wolves évidemment. Par contre, pas trop d'hérésie, plus de croisade...

3) Scions of the Storm Anthony reynolds 3/5
Des Word bearers et de l'action surtout. Pas mal écrit mais pas aussi passionnant que les autres. Le début est assez banal mais la fin rattrape un peu la nouvelle. On y apprend des choses pas inintéressantes vers la dernière partie du récit et c'est pour ça que la note n'est pas plus basse. Une lecture qui est loin d'être désagréable sans être non plus fantastique.

4) The Voice de James Swallow 4/5
Assez long, détaillé et bien écrit. Une nouvelle dans la lignée de la fuite de l'Eisenstein qui reprend certains personnages. On y parle des Soeurs du Silence et on y apprend des choses bien joyeuses. L'atmosphère est bien rendue, l'histoire prenante, le tout intéressant. On n'y apprend pas grand chose au niveau du scénario global de l'Hérésie mais des petites infos sympas et une histoire au finale joyeusement ironique et audacieuse même si elle ne change rien au déroulement à grande échelle. Quelques petites touches qui manquent peut être pour atteindre un effet encore plus choc et flippant : c'est ce qui manque pour atteindre une note encore supérieure, mais on n'en est pas loin.

5) Call of the Lion de Gav Thorpe 2,5/5
Bon bah on a le vilain petit canard du livre. Et dans le monde de 40k il ne se transforme pas en signe, il se fait bouffer par un cultiste de Nurgle (il a de la chance, il aurait pu tomber sur Slaanesh). ça parle de croisade, ça parle des Emo-marines (les dark angels, puissent-ils crever comme des larves). ça n'aura sans doute d'intérêt que pour ceux qui ont lu "Anges des ténèbres" par le même auteur avant. On n'y apprend rien de concret, à mon avis. Même si c'est pas mal écrit et assez intrigant au début, on ne dépasse pas ce stade. En plus Wolf at the door reprend le même type de thème de façon plus efficace et plus classe. Pas de bol. On se consolera en se disant que ce n'est pas non plus mauvais. Mais ça ne casse pas des briques. D'où une note moyenne au final. Descent of Angels contenait plus de fluff intéressant malgré ses "Ils étaient rivaux mais s'aimaient comme des frères".

6) The Last Church par McNeil 5/5
Bon, ça c'est mon coup de coeur du bouquin. J'ai adoré. Bien construit, bien mené, bien écrit. De belles descriptions, une émotion réelle, des personnages bien foutus (tous les deux ^^). On y apprend pas de grandes vérités ultimes mais on s'en fout : on en voit assez pour nous satisfaire pour le coup. Intimiste et inspiré, en résumé. Je le conseille vivement. Le tout se passe aussi sur Terra et a moins à voir avec l'Hérésie qu'avec la Vérité Impériale. La situation est ironique et bien vue : elle prend une sacrée allure quand on sait ce qu'on sait en ayant lu les tomes précédents. De jolis clins d'oeil en prime...

7) Après Desh'ea par Matt Farrer 4,5/5
La bonne surprise du livre, peut être. Bien écrit et bien mené, le récit nous parle de notre ami Khârn et de ses copains. C'est un joli récit prenant qui ne demande qu'à être lu jusqu'au bout le plus vite possible. C'est assez fin et original et ça laisse le lecteur combler quelques vides lui-même sans lui laisser tout le boulot non plus. Le résultat est convainquant, sans aucun doute. On aura en particulier un petit indice sur les raisons qui ont pu pousser les World Eater à la rébellion...

_________________
Le Dindon nait de l'oisiveté.

When a dark eldar goes to sleep, he checks his closet for Asdrubal Vect. When Asdrubal Vect goes to sleep, he checks his closet for Le Dindon.

The Internet! The only place you can discuss the bra sizes of evil space pirate elves and not be considered overly wierd !

the nerf bat comes for us all in the end.

Le Dindon
rend grâce au dieu machine

Messages : 2788
Date d'inscription : 28/11/2008
Age : 34
Localisation : Bruxelles

http://veilfigurines.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tales of Heresy (recueil de nouvelles) (4/5 global)

Message  Elda le Lun 30 Mar - 21:18

Merci pour les très bonnes critiques qui comme d'hab donnent l'eau à la bouche!

J'ai hâte de lire celle de sir Mcneill qui apparement t'as subjuguée. Je veux de la subjugation zaussi moi!

_________________
"Il avait un regard à faire sauter la petite culotte d'une sororitas"
-Colm Corbec, à propos de Elim Rawne.

"Par les couilles de l'Empereur"
-soldat Julius Hawke, du 383e Dragon de Jouran

Lios (ChuteWil) dans toute sa splendeur:

Elda
a la plus grosse (figurine)

Messages : 1866
Date d'inscription : 30/11/2008
Age : 30
Localisation : Bruxelles

http://veilfigurines.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tales of Heresy (recueil de nouvelles) (4/5 global)

Message  Elda le Mer 11 Nov - 23:25

Euh...vive mon titre sur le forum ><

Bon j'ai fini Les Chroniques de l'Hérésie, et, tradition oblige, je fais ma critique. Dans l'ensemble, je pense un peu comme Dindon donc je ne rappellerai pas les histoires et tout mais juste les trucs en plus.

Parties de chasse, Abnett: 4/5.

Très sympa, surtout sur les petites choses hypers classes qu'on apprend sur les Custodes. Ces choses et détails classieux qui ne peuvent sortir que de la tête d'Abnett. Sinon l'histoire est cool mais sans casser trois pattes à un canard. Je dirai que la première partie est très bien, la seconde un peu moins.
Pour cela, j'aurai au début mis un 3,75 mais je revoie ma note, suite à la lecture de l'ensemble du recueil, à 4/5.

Dans la gueule du loup, Lee: 3/5

L'auteur est un tueur pour la description super classe des personnages. On sent parfaitement les Space Wolves et les bêtes d'Astartes qu'ils sont. Sinon l'histoire m'a ennuyé. Encore de la baston sans grand intérêt avec des choses improbables ("vas y Jonny, euskeuh tu peux piloter ce truc pas de notre culture et complètement différent avec un langage bizarre sur les commandes?" "euh ouais d'accord patron" et c'est partit 5 minutes plus tard le mec connait par cœur le truc pas de sa culture et complètement différent avec un langage bizarre sur les commandes...). Franchement, à part les descriptions de persos, j'aurai mis 2/5. A part ça...et la fin. La fin est vraiment classe. Et c'est d'ailleurs tout l'intérêt de cette histoire.

Les disciples de la tempête, Reynolds: 3,5/5

Bien qu'une grosse partie du récit soit habitée par de la bataille de marins de le espace franchement ennuyante comme on s'en tape à tous les coins de rues (avec en prime dans celle ci des SM un peu mongoliens), le récit m'a plu. Il m'a plu car il dévoile quelques petites choses sur les Porteurs de le mot, légion que l'on connait finalement très mal. Quelques petites choses qui au final sont ironiquement énormes. Enfin, Lorgar est d'une classe folle...nan mais vraiment. Sa particularité physique est absolument excellente. Je connaissais pas et j'aime beaucoup. En tous cas, cette nouvelle m'a fait aimer cette légion (contrairement aux précédents volumes de la série qui me donnaient plus envie de la haïr, non pas comme les investigateurs de l'Hérésie mais comme les "Eldars" de la bande: "c'est ça parce que... les Eldars.": une bande de kékés qu'on utilise comme argument choc, un peu comme le point final d'une argumentation bancale).

La Voix, Swallow: 4/5

Un thème étrange qui peut faire penser que Swallow, c'est le mec qui s'attache à ce qu'il a et qui est érémitique au reste. En effet, La Voix s'inscrit dans la lignée de la Fuite de l'Eisenstein et c'est tout ou presque et Swallow nous le fait bien comprendre en introduisant son lot de références à son précédent livre. On en a néanmoins pour son argent car l'histoire est bien sympa et les Soeurs du silence assez bien décrites (même si je les aime pas trop). La fin est un peu bizarre malgré une ironie à la saveur très agréable. On a quand même une histoire cool où ça se bat pas tous les 3 cm et ça, c'est rare (hélas) et c'est cool.

Euh c'est quoi après? Euh...

Ah oui... ptain je vous jure, j'ai fini le bouquin hier et je ne me souvenais plus de cette nouvelle...nan mais vraiment j'ai du ressortir le livre pour me remémorer l'histoire!

L'appel du Lion, Thorpe: 3/5

C'est décidé, je HAIS les Dark Angels. Ils sont débiles, ils tuent des gros monstres, ils sont emos, ils parlent à personne, ils sont le thème du Retour des Anges, ils sont jamais contents, ils sont des frères tellement frères qu'ils sont frères de frères et des frères tels que des frères que jamais rien ne pourrait séparer parce qu'ils sont frères, ils aiment les femmes...bref que des arguments qui font que c'est pas mes copains...mais je m'écarte.
L'histoire est franchement hyper chiante. Même si il ya un truc qui est très bien (bien que chiant): Gavinator décrit bien l'attente des Astartes lors de leur mega campagne de réunification de l'humanité. Car c'est vrai qu'on a d'habitude que les cotés succulents de la chose, mais que c'était pas la "fight party" à chaque fois. On a donc l'envers du décor avec des gars taillés pour se battre qui ne font que se battre qui...qui s'ennuient à ne pas se battre. C'est la vie, et l'histoire reprend bien ce thème. Cependant, il ya quand même, et c'est ça qui fout tout en l'air, de la baston. Mais la note n'est pas si mal que ça pour moi. Bon, c'est généreux pour le thème mais c'est surtout pour la fin, qui est très bien. En effet, si votre haine des Dark Angels n'est pas encore trop développée, lisez cette histoire et vous aurez tout le plaisir de me comprendre. En un sens, c'est très classe.

La dernière Eglise, McNeill: 6/5

Ce n'est pas sans quelques frissons que je me remémore cette histoire. C'est un chef d'œuvre, et je pèse mes mots, un de ceux qui fait que ces livres ont un intérêt et sont si bons. Et dans le cas de cette histoire, bien plus encore. Inutile de vous dire que j'ai donc adoré. C'est sublime. Une joute verbale entre deux protagonistes parfaitement opposés et pourtant tellement liés. Liés par un destin à la cruauté et à la ressemblance subtiles et terribles. Inutile non plus de chercher quelque bataille et autre évènement lourdo ici. On a une réflexion sur un thème crucial au sein de l'univers torturé de Warhammer 40,000, la religion. C'est merveilleusement bien introduit et abordé et ça donne même à réfléchir quand à notre époque. L'écriture est d'une qualité rare, au point que le carillon de l'apocalypse s'en émerveillerait à se réveiller lui même...
Bref, on sort de cette nouvelle un peu comme quand on sort du premier chapitre de Mechanicum: soufflé, rêveur, subjugué, ému, comblé...complètement enchanté.

Après Desh'ea, Farrer: 3/5

Bon. Je me suis ennuyé à lire cette nouvelle. C'est un peu lourd et pas classe du tout. Rien d'exceptionnel alors qu'on parle explicitement d'un primarque, et pas des moindres. Cependant, c'est pas trop mal fait et on approche une autre vision d'un être "parfait" et on peut comprendre certains dérapages. Par contre, et c'est ce qui fait ma note, la fin est complètement supra classe. Ça fait des petits frissons en la lisant et c'est très bon.


Donc voilà, dans l'ensemble c'est selon moi plutôt bon. Idéalement, je mettrai à la poubelle toutes les scènes de bataille et là on aurait un truc pas loin d'être parfait. Le principe de plusieurs nouvelles sur des thèmes très chauds comme la majorité de ceux abordés est vraiment bon et je demanderais presque à en avoir encore! Et non, pas de note catastrophique malgré des histoires parfois chiantes. Mais les fins sont toujours ou presque très classes et valent la peine de s'être infligé des lignes de bataille inutiles avant. Enfin, La dernière Église est une perle qu'il faut absolument lire et qui fait que je regarderai toujours ce livre avec un certain émerveillement.

_________________
"Il avait un regard à faire sauter la petite culotte d'une sororitas"
-Colm Corbec, à propos de Elim Rawne.

"Par les couilles de l'Empereur"
-soldat Julius Hawke, du 383e Dragon de Jouran

Lios (ChuteWil) dans toute sa splendeur:

Elda
a la plus grosse (figurine)

Messages : 1866
Date d'inscription : 30/11/2008
Age : 30
Localisation : Bruxelles

http://veilfigurines.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tales of Heresy (recueil de nouvelles) (4/5 global)

Message  Vonvon le Mar 12 Jan - 9:35

Venant de terminer le bouquin, je n'ai pas grand chose à rajouter à ce que vous avez dis. Mais j'avouerais que j'ai une faveur pour la dernière église :5/5
Partie de chasse, j'adore dan abnett, qui nous fait découvrir l'unviers de l'adeptus custodes 4/5
Dans la gueule du loup, bon 5/5 ok c'est pas vraiment impartial, j'adore les SW, et déteste encore plus les eldars, noirs ou pas.
Les disciples de la tempête, 3/5 voir 2,5/5 j'ai pas vraiment aimé l'histoire, ni l'utilité de la conté comme cela...
La voix : 4/5 Un Ovni dans ce roman, vraiment très bien trouvé comme thème on ne s'attend pas du tout à cela, ni aux évènements du début à la fin
L'appel du lion : inutile : 1/5
Après Desh'ea : 4/5 : excellente nouvelle qui nous en apprend plus sur le nom et la création des worlds eaters lorsqu'ils ont retrouvés leur primarque, certe courte mais intense!

Vonvon

Messages : 149
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 30
Localisation : Le Croc, Fenris.

http://www.premiumwanadoo.com/mgwa/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tales of Heresy (recueil de nouvelles) (4/5 global)

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:33


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum